Partagez|

FIREFLY ~ voyage sur la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
AliasFirefly

avatarJazzy Warhol
AliasFirefly



MessageSujet: FIREFLY ~ voyage sur la lune 06.07.13 22:25

Jazzy Warhol alias FIREFLY

Bonjour, je suis Jazz et j'ai 24 ans. Je suis née dans la région de Johto, et j'ai vécu à Rosalia, ville à la culture colorée et magique. La légende de l'oiseau arc-en-ciel a bercée mes nuits. Les gens me définissent comme étant consciencieuse, courageuse, débrouillarde, dynamique, enfantine, enjouée, gourmande, imaginative, intuitive, optimiste, protectrice, rêveuse, sensible, spontanée, volontaire; mais aussi tenace, suceptible, pointilleuse, nerveuse, manipulable, lunatique, intrépide, impulsive, impatiente, entêtée et acharnée. D'ailleurs, on me considère aussi comme une grande travailleuse, j'aime le travail bien fait, je fais attention à chaque détails, on me dit même que je suis beaucoup trop perfectionniste.
J'ai été une enfant star, et j'ai ainsi voyager dans plusieurs régions. Mais je n'ai jamais pris de plaisir à être connue, bien au contraire, j'aurais préférée être comme tous ces anonymes. Mais voilà, mes parents en ont voulus autrement. Je ne leur en veux pas, ils ont fait au mieux pour me rendre heureuse. Malgré ce que beaucoup peuvent penser, je ne suis pas une coordinatrice, j'ai fait des études pour devenir chercheuse pokémon, et je n'ai pas encore finis d'ailleurs. Mais voilà, on m'a appelée pour une mission, une mission en tant que scientifique, en tout cas, c'est ce qu'ils m'ont dit. Mais je pense qu'ils m'ont aussi choisie pour ma renommée que je me suis faite enfant et adolescente. L'ambassadrice, c'est ainsi qu'on m'appelait autrefois. Un surnom qui pesait lourd pour des épaules de petites filles qui devaient toujours sourire et saluer les foules. C'est pour ces deux « statuts » que l'on m'a choisie pour monter à bord de la fusée « Mistral », en direction de la lune pour un an. J'ai été chargée d'observer, et de trouver de nouveaux pokémons dans l'espace. Nous avons fait d'étranges découvertes, j'ai travaillé avec les meilleurs et j'ai évoluée avec eux. Mais je sais que j'ai encore beaucoup de choses à apprendre, malgré cette expérience unique. Oh ?! J'ai oublié de vous dire, vous êtes les seuls à savoir que j'étais à bord de la navette. En vérité, personne ne sait encore que Firefly, c'était moi. Pourquoi m'avoir caché ? De un, pour ne pas risqué ma vie, étant une femme assez jeune, mes patrons avaient peur que l'on m'enlève avant le lancement. Ensuite pour faire le buzz lors de notre conférence pour parler de nos découvertes. En effet, je viens de rentrer du voyage, et dans une semaine, je dévoilerai à nouveau mon visage au monde. Un coup de pub qui fera du bien à mon patron. « L'ancienne star est la première femme a être allée sur la lune ! » Personne ne sera jamais que je suis en vérité une chercheuse, tout le monde se rabattra sur cette ancienne carrière que je n'avais pas choisie. Les mauvaises langues diront sûrement que je suis revenue pour faire parler de moi comme au bon vieux temps. Mais je n'ai pas accepté de faire ce voyage magnifique pour la gloire, mais bien parce que c'est le rêve d'une petite fille qui a envie de tout voir, et de découvrir le monde avec des yeux toujours pétillants. Je ne suis pas une de ces scientifiques blasées et jamais émerveillées. Certains de mes collègues me voient comme une rigolote, d'autres comme une visionnaire. D'autres disent que je me rapproche plus d'une observatrice. Je ne dirai pas le contraire. Observateur est un métier magnifique, mais voila, si j'avais été un observateur, j'aurais du resté sur terre...
Vous devez penser que j'ai pris la grosse tête, je comprends... Mais je suis quelqu'un de normale, de banale, j'ai des manies, des tics et des tocs, je suis parfois tentée et j'ai des défauts. Je suis comme tout le monde quoi, humaine. J'ai juste gagné en popularité parce que j'avais été choisie pour jouer le rôle d'une enfant proche des pokémons. Ça aurait pu être n'importe qui d'autre. Le photographe, ce jour là, à jeté son dévolu sur moi. J'avais cinq ans. Mais je vous en parlerai plus tard. Je suis hétéro, aux dernières nouvelles, mais bon, toute expérience est bonne à prendre, alors je reste ouverte à toutes propositions intéressantes. Je suis une célibataire endurcie, j'ai bien vécu quelques histoires, mais rien de bien folichon, je n'ai pas vraiment le temps pour ça. Je ne me connais pas comme étant une fétichiste de quoi que ce soit ! Mais je vois bien un rigolo lancé une rumeur là-dessus, alors je vais dire que je ne sais pas encore, mais je pourrais peut-être l'être sans le savoir !
J'ai bien une manie facilement repérable, lorsque je suis anxieuse, je me tortille les cheveux de plus en plus vite. J'ai en horreur les gens qui ne respectent pas les pokémon et j'ai une peur phobique des objets pointus pouvant transpercer ma peau...
Je ne pratique pas vraiment de sport, mais j'ai eu un entraînement intensif pour pouvoir vivre dans la fusée durant un an. Je maîtrise plutôt bien mes poings, même si je n'ai jamais pratiqué la boxe ! Je ne joue pas d'un instrument de musique, mais j'ai les bases au piano. J'apprécie les plats aux saveurs épicées, qui ont un goût relevé, et j'adore les œufs à la neige de ma grand-mère. Je suis passionnée de l'espace, de course en tout genre et de photographie.
J'ai bien un porte-bonheur, je garde toujours sur moi une vieille pokéball. Celle où l'on devait encore tourner le petit bouton avant de l'envoyer! Je n'ai jamais dit à personne quel pokémon elle renfermait...

Et la luciole alla sur la lune ~ FIREFLY


Firefly, habituez-vous à ce nom mademoiselle Warhol.
Il me regardait d'un air froid et détaché, triturant son stylo contre le bureau, créant un bruit sec de plastique sur le bois trop astiqué par la femme de ménage. Firefly. Luciole. Un nom de code, comme ceux que l'on donne aux agents secrets. Je trouvais ça effrayant et excitant en même temps. Je venais d'avoir 22 ans, j'étais encore aux études, et du jour au lendemain, j'avais pu entendre à nouveau ce titre que l'on m'avait donné dans ma jeunesse « Ambassadrice » . Les années me rattrapèrent, ça faisait quoi huit ans ? Huit ans que je n'avais plus entendu parlé de ma jeunesse ? Il m'avait retrouvé, ou m'avait-il suivi jusqu'à ce jour ? Il me demanda à me voir, et j'étais là, une semaine plus tard, dans ce bureau froid. La conversation touchait à sa fin. Firefly. Mistral. J'avais accepté la mission, sans réfléchir aux conséquences. L'ambassadrice allait refaire parler d'elle, mais pas tout de suite. Je n'étais pas vraiment fan de l'idée de me revoir dans ce rôle, mais la mission était trop belle et trop alléchante. Je préférais encore revivre les pires années de ma vie et les brimades plutôt que de passer à côté d'un tel projet. C'était trop beau, c'était un rêve qui se réalisait. J'allais aller sur la lune. J'allais pouvoir faire des recherches merveilleuses, de grands scientifiques allaient travailler sur ce projet et j'allais être l'une d'entre eux à 23ans. Peut-être que je n'étais pas là grâce à mes études, mais je m'en moquais. Au moins, j'allais monté à bord de la navette menant à la lune.

J'étais rentrée chez moi, sur un petit nuage, je me sentais vaporeuse, je flottais durant le trajet du retour. Je ne pouvais parler à personne de ce qui allait se passer. Le projet était top secret. Mes parents ne seraient donc pas mis dans la confidence. Ils m'en voudraient sans doute, mais je devais tenir ma langue. Dans un an, je serais à bord de cette fusée menant sur l'astre blanc. Le temps se figea pour moi. Un an se fut une éternité et en même temps si peu de temps pour se préparer. L'entraînement était épuisant, ma famille s'inquiéta. Je me murai dans le silence de peur de tout leur dévoiler, de peur de tout lâcher au dernier moment. Et puis, deux mois avant le départ, je disparus, laissant une dernière trace à me proches.
Je reviendrai bientôt. Je vais bien, ne vous tracassez pas. Je suis partie à l'aventure. L'école est prévenue, vous n'avez rien à prendre en charge. Je vous aime. Jazz.
Le mot fut court à mon goût mais simple à comprendre. Je partis ainsi deux mois plus tôt pour intensifier les exercices et affiner nos objectifs. J'appris à connaître le matériel et le futur équipage. Je fus vite intégrée au sein de l'équipe masculine qui comprit vite que je n'étais pas qu'une simple gamine débarquant sans raison dans un si grand projet. Puis le lancement arriva. « Mistral » fut lancée à 5h36 dans l'espace, sans que personne ne soit au courant de rien. Nous avions un an, jour pour jour pour découvrir de nouvelles choses et de nouvelles possibilités. Un an pour un grand pas. J'étais devenue une anonyme qui ne survivrait peut-être pas à l'espace. J'étais devenue Firefly, l'astronaute ambassadrice.


PHYSIQUE : Princesse Sakura ~ Tsubasa reservoir chronicle

► Sa couleur de peau :: Blanche
► Sa couleur d'yeux :: Vert
► Couleur de cheveux :: Presque rousse
► Sa taille :: 1m62
► Sa corpulence :: Mince
► Son odeur :: Fruitée
► Des traits particuliers :: Porte de temps en temps des lunettes

FAIS COUCOU A LA FOULE

« C'est une fille ! » A ces mots beaucoup de parents sont heureux, comme d'autres peuvent l'être moins. Personnellement je suis d'avis qu'il vaut mieux partir en courant en entendant ces mots. Une fille. Un caractère de cochon. Une future boudeuse et râleuse. Une enquiquineuse de premier ordre. Une fille quoi !
C'est vrai, sur tous ces points, Jazz est bien une fille du dernier cheveux jusqu'au bout des orteils. Mais heureusement pour nous, même si ces éléments de caractère sont comparables chez toutes, les femmes se différencient grâce à d'autres points et Jazzy n'échappe pas à cette règle non plus.

Jazz, jeune demoiselle qui a du travailler deux comportements bien distincts. Tantôt elle-même, tantôt jeune artiste en herbe, muse et œuvre d'art d'un homme.
D'un côté, il y a une fille tout à fait normale et souriante, chaleureuse et attachante. De l'autre, il y a cette enfant, un peu plus froide ressemblant à une poupée en porcelaine, manipulable à souhait.

Je vais d'abord vous parlez de la vraie Jazzy, une fille colorée qui aime s'amuser. Elle essaye toujours d'être positive et d'être ouverte aux autres, quoi qu'il se passe. Elle sait s'amuser et être spontanée avec ceux qu'elle rencontre, même si elle l'est parfois trop...

Débordante d'énergie, elle est montée sur ressort, toujours prête à avancer d'un pas dynamique et motivé. Elle aime l'aventure, le grand air et les pokémons et elle le montre en s'émerveillant de toutes les petites choses qu'elle rencontre. Son côté artiste lui permet aussi de se fier à son instinct, elle ne sait d'ailleurs pas expliquer comment ça se fait. Elle suppose que Warhol lui a inculqué certaines choses importantes pour la vie de tous les jours, sans qu'elle le sache.

Jazzy c'est aussi une personne loyale et protectrice envers les personnes qu'elle apprécie et même celle qu'elle vient de rencontrer. Si elle se sent en sécurité, elle n'hésitera pas à se battre pour ses compagnons, même si ça lui en coûte. Elle respecte d'ailleurs ses promesses jusqu'au bout. Mais si au contraire vous la trahissez, préparez-vous à en subir les conséquences. Grande sensible, elle pleurera facilement avant de rendre les coups, et encore plus si vous faites du mal à ceux qu'elle aime.

La curiosité est un vilain défaut et en même temps une force, surtout pour Jazz qui a toujours une oreille tendue ou un œil qui traîne. Elle sait se laisser écouter si elle en ressent un besoin, une envie de savoir ! Grâce à ça, Jazz a presque toujours un pas d'avance sur les autres. Cette curiosité lui a aussi permis de développé un certain instinct qui lui permet de pouvoir prévoir, rien qu'en percevant un regard ce qu'il risque d'arriver. Même s'il est vrai qu'il lui arrive de mal regarder et entendre, car cette jeune fille est aussi une grande tête en l'air et rêveuse qui croit faire attention à ce qu'elle voit et entend mais qui en réalité rêvasse tout en ayant l'air attentive. Mais attention, cette curiosité, parfois mal placée peu lui rendre certains coups qu'elle préférerait la plupart du temps éviter et d'un autre côté, ça lui a déjà sauvé la vie...

Ensuite, il y a la « créature », l’œuvre enfant. Ou encore l'ambassadrice. Celle-ci est froide et ne parle que très peu. Elle n'est qu'un personnage, une ombre qu'elle a été obligé de créer afin de se protéger du monde de Warhol. Elle n'aime pas cette facette d'elle-même qu'elle a développée malgré elle. De temps en temps, lorsqu'elle n'est pas en forme ou qu'elle est triste, c'est cette part d'elle-même, qui est devenu malgré tout une partie de sa vie qui prend le dessus. Lorsqu'elle ne fait pas confiance à quelqu'un ou qu'elle se sent menacée, elle devient froide, lointaine, intouchable. Il est alors difficile de lui parler ou de l'approcher sans vous faire mordre. Cette facette est aussi plus assurée, avec le menton relevée, ne montrant pas de signes de faiblesse, ou du moins, elle essaye de les cacher au mieux.

HISTOIRE:

Et elle devint ma muse



Je ne me rappelle pas bien de ma petite enfance, mes premiers souvenirs datent de mes trois, quatre ans, et encore, je crois que tout n'est pas vrai, que mon esprit à inventer certains de mes souvenirs ou mélanger quelques brindilles de mon passé. À cet âge-là encore, mon nom de famille n'était pas encore Warhol. Pas encore. Mais je ne m'en rendis compte que bien des années plus tard. Qu'est-ce qu'un nom de famille pour un enfant ? Quoi qu'il en soit, mes parents m'aimaient, j'étais heureuse, j'avais droit à beaucoup de sortie, beaucoup de câlins et de bisous. J'étais chérie de partout. Parfois trop, je dois bien l'admettre. Je n'ai vu que très rarement mes parents se disputer, mais je me rappelle de cette nuit où ils hurlaient en prononçant mon prénom. Je me rappelle avoir serré fort contre moi mon teddiursa en peluche, je pensais que l'on me criait dessus, sans que je sois présente et j'étais descendue dans la cuisine avec de grosses larmes tombant sur mes joues. Quand mes parents m'ont aperçue, ils se sont directement arrêtés de crier et se sont jetés sur moi pour me rassurer. Ce jour-là, je m'endormis au cœur de leurs bras, dans leur lit. Oubliant les cris que j'avais entendu plus tôt.

Le lendemain, mes parents m'accompagnèrent dans un endroit que je ne connaissais pas, il y avait des flashs, des gens, d'autres enfants, et surtout un monsieur qui tenait un gros appareil noir qui éblouissait tous les enfants qui passaient devant lui. Un appareil photo. A chaque fois qu'il voyait un nouvel enfant, il soufflait ou pouffait de rire en répétant bien fort « NON NON NON NON NON ! Ce n'est pas ça que je recherche ! » De temps en temps, il ne prenait même pas la peine de regarder le bambin qu'on lui présentait et sifflait dans ses dents. « Tous le monde à préparée ses enfants au casting ou quoi ! C'est lassant. Moi je veux du normal ! Du banal ! Je veux modeler ce que je souhaite ! » Il balaya l'assemblée d'un regard et lâcha un nouveau soupire. Il prit encore quelques photos, puis lasse de tout ça, se leva et commença à regarder enfant par enfant. Tous étaient vêtu bizarrement, avec des robes de princesses, des tutus, ou des déguisements un peu ridicule. Il arriva à mon niveau. J'essayai de me faire toute petite dans ma poussette, il me faisait peur. Je me rappelle qu'il ne prenait même pas attention aux parents qui accompagnaient les autres petits de mon âge, mais ce fut différent pour les miens. Il s'arrêta, me regarda quelques minutes, m'examinant sans me toucher. Je me tortillais avec peur sur la chaise à roulette, retenant mes larmes. Je ne voulais pas être là. Un peu comme quand on me mettait sur les genoux du Père Noël et que je commençait à pleurer parce qu'il m’effrayait, c'était plus ou moins ça... Après m'avoir regardé, il releva son regard sur mes parents. « Combien ? » Mes parents ne comprirent pas de suite, ils s'excusèrent de leur incompréhension. « Combien pour lui donner mon nom ? ». Je ne me rappelle plus de la réponse de mes parents, mais je me rappelle très bien que nous sommes partout de cet endroit aussi vite que possible « Ce type est fou ! » Mon père répétait la même chose dans la voiture, tremblant. Moi ? J'étais contente d'être partie de là et je me taisais, ne comprenant rien à la situation Rentré à la maison, la situation redevint normale, deux jours. Après ce laps de temps, le téléphone se mit à sonner presque toute la journée. Mes parents raccrochaient souvent sans échanger un mot. J'entendais ma maman qui disait s'en vouloir de m'avoir inscrit pour une séance photo. Elle répétait qu'elle voulait juste une belle photo de moi, originale. Qu'elle était désolée. Encore une fois, je ne comprenais rien. Quelques semaines passèrent comme ça, mes parents ne répondaient même plus au téléphone, puis le débranchèrent même. Puis un jour, on vint sonner à la porte, des papiers glissèrent sous celles-ci, déchirés en mille morceaux, dés que ma maman les trouvaient, puis elle hurlait contre la porte en répétant « Trouvez-vous une autre gosses ! Laissez-nous tranquille ! » Et elle tombait à genoux en pleure et en répétant qu'elle s'en voulait. Je voyais mes parents s'épuiser au fur et à mesure, finit les câlins et les bisous, finit les sorties dans le parc avec le pokémon familial, finit, terminé, nous ne sortions plus de la maison. Mon papa travaillait sur place et envoyait à son bureau, ma mère décida d'arrêter entièrement sa vie professionnelle. Puis la pression les fit lâcher, cette vie de reclus ne leur convenait plus, et ce n'était pas sain pour une enfant, même si ce qui allait suivre n'allait pas l'être non plus.

La sonnette retentit, encore une fois, j'y étais habituée. Mes parents me tenaient par la main et semblaient figer dans l'espace, machinalement ils allèrent vers la porte, mais cette fois, plutôt que de hurler, ils l'ouvrirent, la tête basse. Vaincu. « Elle s'appelle Jazzy... » Ils le suivirent, j'étais dans les bras de maman, quittant le domicile. Nous montâmes dans une longue voiture noire, nous engouffrant dans une odeur de cigare et d'herbes malsaines. Il me regardait avec ses grands yeux bleus, soufflant une fumée épaisse blanche. « Jazzy Warhol » Mes parents baissèrent la tête, plus basse encore qu'au début. Il était trop tard pour reculer, trop tard pour faire demi-tour. Mes parents signèrent un papier. Jamais plus je ne porterais le nom de mes parents.

Vie d'artiste


Après quelques mois, je finis par passer à la télévision, dans des pubs, des shows ou même des émissions vedettes. Ma réputation augmenta rapidement, je faisais la fierté de mes parents mais aussi de mon « tuteur », si je peux l'appeler ainsi. Jackie Jonhs Warhol. Un artiste. Un fou aussi. J'aimais l'appeler J.J. parce qu'il détestait ça. Il m’empêchait de voir ma famille lorsque je ne travaillais pas assez à son goût.

Je passai dans des émissions de télévisions, je devint une star de la mode, je fus la princesse que n'importe quelle petite fille aurait voulu être... Mais j'étais loin d'être là ou je voulais aller.


Ambassadrice malgré elle


Vers mes dix ans, un autre homme fit ma connaissance et me demanda comme « ambassadrice ». Mon tuteur, Warhol, refusait catégoriquement de me laisser au main de ce nouveau spécimen qui me regardait avec attention. Il disait qu'il n'avait pas fini son œuvre. Mais l'autre bougre parlait toujours d'un contrat. Ce contrat qui revenait souvent. A l'époque, je ne comprenais pas, mais avec les années, je crois avoir commencer à comprendre. Je ne peux pas en être sûre avec conviction, mais au fond de moi, je sais que ce contrat est ce qu'on me appeler une vie toute tracée. Mon très cher J.J. dû se résigner, mais il garda un œil sur moi, il faisait mes costumes, me rappelait l'art du sourire et de la bonne humeur, il devint plus doux, plus mélancolique à chaque instant où je devais le quitter pour les foules et où ils ne pouvaient se montrer. Je ne sais pas si c'était pas jalousie ou si c'était parce qu'il me perdait peu à peu, je ne le saurai jamais. Warhol disparu quelques temps plus tard et ne me donna jamais de nouvelles. Et j'étais loin d'imaginer que cet homme me manquerait tant. Au fil des années je m'étais attachée à ce professeur farfelu qui m'avait appris à sourire à n'importe quel moment, il avait forgé une bonne partie de moi, à dix ans, je me sentis encore plus seule. Mon nouvel employeur était loin de faire attention vraiment à moi. Il me disait ce que je devais dire et faire, sans jamais se soucier d'autres choses que de mes paroles. Je devins ainsi la petite fille aimante et agréable qui prenait la défense des pokémon et qui devait donner des conférences sur la paix entre humain et pokémon. L'ambassadrice. Je véhiculais un message bon mais parfois rébarbatif et assommant. Pourtant j'avais fait énormément d'adepte à cette parole. Mais au fond de moi, je savais que nous étions tous bernés... Mon message avait beau être bon, mon employeur n'en avait que faire des pokémons, il se faisait juste de l'argent sur le dos des gens qui l'écoutaient et sur les pokémons qu'il soumettait. Je devins juste un objet commercial qui attirait les foules. Juste une arme pour rendre un homme riche et pour soumettre les gens à une pensée qui n'était même pas la leur. Avec Warhol, j'avais la sensation d'être une poupée manipulée, mais pas une arme...

Je restai quelques années, cinq ou six ans, je ne sais plus, dans l'horreur de n'être qu'un objet faisant pire que bien pour les honnêtes gens. Je n'avais plus foi en la bonne entente entre pokémon et humain, je n'y croyais plus. La parole que je communiquais me donnait la nausée, ma renommée me fit devenir plus distante. Je me sentais ridicule. Mais mes parents me sauvèrent de l'enfer. Le contrat revint sur la table. Encore une fois. Mais cette fois, c'était pour me sauver. Où du moins, pour quelques années...

Bref, après ces années de calvaires, je fus inscrite dans une école de sciences, comme je l'avais toujours demandé. J'avais été très douée avec mes profs particuliers qui me voyaient progresser malgré mon milieu « mode ». Je devins ainsi une brillante étudiante. Mais très vite, je me rendit compte que je m'intéressais fortement aux pokémons normaux et sans évolution. Je m'intéressai aux liens qu'un pokémon pouvait avoir avec un humain, et j'arrivai vite dans une science sociale assez poussée sur la biologie des pokémons dit « sans type ». C'est ainsi que jusque 22ans, je ne fus plus ennuyée par des choses qui me paressaient futiles. Mais c'est à nouveau à cet âge qu'on me parla à nouveau du contrat.


Journal de bord


Je vous ai déjà parlé de mon entretien, de mon année passée à m'entraîner pour devenir une astronaute, je sais ce que vous pensez, un an, c'est peu, un an, c'est ridicule. Je le pensais aussi, et c'est vrai que même à bord, je manquais d'expérience et d’endurance. Le milieu de vie étant totalement différent, et un an, c'est long.

Ce que j'ai vu la haut, je ne peux vous l'expliquer, je suis tenue au secret jusqu'à pouvoir le divulguer au monde. Mais croyez-moi, je pense qu'il vaudrait mieux que je garde tout pour moi, pour le bien de l'humanité...

Je suis rentrée sur terre il y a quelques jours et mes collègues ont disparu un à un mystérieusement. Un seul d'entre eux est décédé, à la suite d'un grave accident, c'était le meilleur d'entre tous les scientifiques qui ont participé à l'expédition, le professeur Andrews Vaders. De mon point de vue, ce n'est pas un accident, le professeur était beaucoup trop attentif que pour mourir bêtement. Mais je me trompe peut-être, du moins, je l'espère. Je suis la seule dont le nom a été cachée, la seule qui n'ait pas encore disparue. La seule encore capable de dire à la conférence ce que nous avions découvert.

Et maintenant...


Un coup de fil, inattendu. La conférence est demain. J'hésite à décrocher le téléphone. Puis je décroche, lentement. Je lâchai brusquement le combinai en entendant la voix de mon patron « Partez Jazz, ce n'est qu'une question de minutes ! JAZZ ! » Mais il était trop tard. Pistolet sur la tempe, une main en train de me fouiller. J'étais prise au piège. Incapable de bouger, trop stressée par ce qui m'arrivait. J'étais la dernière. « Vous êtes celui qu'ils appelaient Firefly, miss Jazzy ? » Rien ne sortit de ma bouche. Aucun son. « Suivez moi, dites moi ce que vous avez vu et il ne vous arrivera rien. ». Je repensai au professeur Vaders. Il avait dû garder sa langue et préférer la mort à la soumission. Et... J'étais de son avis. Dans un élan de torpeur et d'une folle envie de vivre à la fois, je sortis la seule arme que j'avais en réserve. Je tournai la molette de la pokéball que je gardais précieusement depuis des années et j'envoyai le plus précieux des pokémon de ma famille. Je grimpai sur son dos et il m'emmena loin. Très loin de ce qui avait été ma demeure. Je ne comptais pas y retourner. Mon pokémon m'emmena ailleurs, j'allais disparaître de la circulation pour un certain moment, emportant avec moi le secret d'une lune qui me paraissait maintenant très loin.


POKEMON
► DE QUEL TYPE DE POKEMON TE SENS-TU LE PLUS PROCHE :: Je me sens plus proche du type normal. Personne n'apporte vraiment de grande importance au pokémon de ce type, pourtant, ce sont des pokémon qui peuvent se révéler très puissants. J'apprécie aussi les pokémon sans évolution, ce n'est pas un type mais il s'agit quand même de pokémon particulier! J'aime bien étudier et observer ce genre de pokémon. Ils sont un mystère pour tous!
► QUELLE GÉNÉRATION PRÉFÉRES-TU :: Je n'ai pas vraiment de préférence à proprement parler. Je vais plus dire que les trois premières générations renferment des pokémon que je trouve plus appréciables.
► PRÉFÉRES-TU NAGER, VOLER OU TE PROMENER :: Les trois me plaisent bien, je suis bonne nageuse, j'aime bien me balader un peu partout et j'apprécie la sensation de vol. Dans les trois cas, il est vrai, c'est différent, mais chacun à ses vertus et son quota de bons et de mauvais côtés!
► UN MOT POUVANT TE RÉSUMER :: Colorée.
► SI TU GAGNES LE JACKPOT AU CASINO, QUE FAIS-TU :: Et bien, je pense que j'économiserais d'abord avant de dépenser peu à peu pour des choses qui me tiennent à cœur. J'offrirais aussi un voyage à mes parents pour les remercier de tous ce qu'ils m'ont offerts jusqu'ici.
► LA TEAM ATOMIUM ATTAQUE, QUE FAIS-TU :: Je les combats, sans hésitation! J'ai tellement entendu parler d'eux... Ils sont une menace pour les pokémon et le monde en général!
► PLUTÔT FILLE OU GARÇON :: Peu importe, je pense, Même si c'est assez rassurant d'avoir une présence masculine...
► QUEL POKEMON PRÉFÉRES-TU :: On ne peut pas vraiment parler de préférence en vérité. Je suis assez intriguée par quelques pokémons comme par exemple airmure, insolourdo, ou encore girafaring. Je ne sais pas vraiment dire pourquoi, mais je les trouve intéressant à observer, même parfois amusant!
► A QUI VOULAIS-TU RESSEMBLER ENFANT :: A mon papa.
► ES-TU PLUTÔT BRUYANT OU TRÈS CALME :: Parfois l'un, parfois l'autre, je peux aller d'un pôle puis aller à l'autre sans raison apparente. On m'a déjà dit que j'étais lunatique, ça doit avoir un rapport!
► AS-TU UN BUT :: Découvrir quelle est ce contrat qui a conduit ma vie jusqu'ici, je veux savoir qui en a après moi et mes collègues et je veux percer le mystère des pokémons qui n'évoluent pas !

DERRIERE L'ECRAN

▶ SURNOM :: Tu le connais, j'en suis sûre! :p Cherche pour voir!
► ÂGE :: Toujours le même que celui que j'avais hier, je pense en tout cas que ça n'a pas bougé!
► COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM :: Parce que je le connais, c'est tout =O
► QUELQUE CHOSE A AJOUTER :: J'aime ce foooooooooorum!!
► CODE :: J'ai pas envie de te le donner même si je le connais! NAH!
Revenir en haut Aller en bas

avatarThe Announcer



MessageSujet: Re: FIREFLY ~ voyage sur la lune 16.07.13 23:50

Ton starter


J'espère que tu vas rper avec ce personnage, banana ! Il est vraiment chouette. J'aime les histoires d'action et de mystères comme celle-là.

Alors, nous voici surement au moment que tu attends, avant de valider ta fiche, je me dois de te faire choisir ton pokémon de départ.  

Ton pokémon de départ sera au niveau  11.

Girafarig, une créature douce et joyeuse qui pourrait très bien s'entendre avec ton personnage. Par contre, elle sait se défendre et peut mordre elle aussi si on lui cherche des noises. Contrairement à Jazzy, ce ne sera pas métaphoriquement. En plus de tout cela, elle est de type normal et ne possède aucune évolution.
Snubull, ce pokémon a quelque chose en commun avec le tien. En plus d'être très protecteur et loyal, il possède plusieurs facettes. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences.
Kraknoix, parce que sa dernière évolution irait trop bien à Jazzy et que je n'ai pas pu m'en empêcher.

Si aucun d'eux ne te plait, tu peux choisir un de nos recours pour 1000 p$:


Choisis bien ton premier compagnon jeune dresseur!
Le membre 'The Announcer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Shiney or not shiney' :


--------------------------------

#2 'Sexe du pokemon' :
Revenir en haut Aller en bas

avatarPocket Monster RPG


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: FIREFLY ~ voyage sur la lune 17.07.13 0:25

Après un lonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnng moment d'hésitation, je prends Kraknoix; lorsque j'avais créé ma dream team pour voir un peu qui lui irait, Girafaring et lui était dedans (je voulais pas t'influencer en la mettant et pourtant sans que tu saches...), mais bon Libegeon, c'est clair qu'il lui irait trop trop bien **
Revenir en haut Aller en bas
http://new-start.forumsactifs.com

avatarRilian Staples


Pokematos
Réputation:
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: FIREFLY ~ voyage sur la lune 17.07.13 0:36



Te voilà partit avec un Kraknoix comme compagnon de route! Je te souhaite bien du courage pour ton aventure madame de l'espace.


Kraknoix



Lvl 11 Foufou
Hyper CutterL'attaque de votre pokémon ne peut pas être baissée


PV : 60
Attaque : 27
Défense : 7
Att Sp : 16
Def Sp : 6
Vitesse : 7
attaques:
 

Code:
[center] <table width="100%"><tr><td width="50%"><div class="pokemon22"><center>[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_front_m/328.png[/img][img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_back_m/328.png[/img]<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Lobster' rel='stylesheet' type='text/css'>
<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Yesteryear' rel='stylesheet' type='text/css'><span style="line-height: 12px; font-family: Lobster; font-size: 35px; letter-spacing: 10px; text-align: center; color: tomato;text-shadow: 0px 1px 3px rgb(249, 240, 215); font-style:normal;">Kraknoix</span></center>
<br><br><span style="color: #FCB1A9; font-size: 11px; display: block; letter-spacing: 2px;">[color=blue][b][size=24]♂[/size][/b][/color] Lvl 11 [i]Foufou[/i]
[b]Hyper Cutter[/b]L'attaque de votre pokémon ne peut pas être baissée </span>
</div></td><td width="50%"><div class="pokemon22">
[center]PV : 60
Attaque : 27
Défense : 7
Att Sp : 16
Def Sp : 6
Vitesse : 7
[/center]
[spoiler=attaques]
Morsure [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/16.png[/img]6 d'atk | peut effrayer
Jet de sable [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/14.png[/img] Ennemi ne peut plus esquiver
Feinte [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/16.png[/img] 6 d'atk | ne manque jamais
Tourbi-sable
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/14.png[/img] -2 pv à l'ennemi pendant 4 tours

[/spoiler] </div></td></tr></table>






► N'oublie pas de mettre à jour ta T-card
► Viens nous dire quel est ton avatar
► ♥ Et n'hésite pas à m'envoyer un MP si tu te sens perdu.

Inventaire::

• x1 pokédex
• x1 pokématos
• x1 votkit
• x1 chaussures de sport
• x1 carte
• x6 pokéballs
• x3 potions

• x1
Ma CARTE:
 


Code:
[size=9]• x1 pokédex [img]http://img11.hostingpics.net/pics/518332pokdex11.png[/img]
• x1 pokématos [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem296.png[/img]
• x1 votkit [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/jeuxvideo/pokemon_noir_black_blanc_white/ressources_redactor/objetsnouveaux/livecaster.png[/img]
• x1 chaussures de sport [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/jeuxvideo/platine/objets/chaussures_de_sport.png[/img]
• x1 carte [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/trucage/ressources_dp/objets/objet253.png[/img]
• x6 pokéballs [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem004.png[/img]
• x3 potions [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem013.png[/img]

• x1 [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem288.png[/img][spoiler=Ma CARTE]2000p$[/spoiler]
[/size]


  
  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: FIREFLY ~ voyage sur la lune

Revenir en haut Aller en bas

FIREFLY ~ voyage sur la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La région de Noann :: World of pokemon :: PRESENTATION :: Validations-