Partagez|

Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarZen Fidgerald


Pokematos
Réputation:
15/100  (15/100)


MessageSujet: Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen 20.05.13 14:17






ZEN FIDGERALD


IDENTITE








SURNOM :: Aucun pour le moment ► ÂGE :: 24 ans ► RÉGION :: Noann, il y est né. ► MÉTIER :: Coordinateur/Chanteur en quête de vengeance. ► ORIENTATION :: Hétérosexuel, les femmes ont sa préférence et de loin. ► SITUATION :: Célibataire, bien qu'il connut une romance auparavant. ► MANIE :: Il a cette faculté de pouvoir s'endormir n'importe ou... si si. N'importe ou. ► PHOBIE :: Aucune connue à ce jour, peut-être plus tard. ►


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ::
La première chose que vous vous direz surement en partageant une conversation de plus de trente secondes avec cet énergumène aux cheveux roses couleur papier toilette – et non rassurez-vous braves gens, je ne me ferais pas frappée pour la simple et bonne raison que je suis une voix off de ce récit ! Je demeure donc immatérielle et insensible à ce genre d’attaque déloyale !- C’est « Mais quel caractère de merde ! ». Et soyons honnête, en soit, vous n’auriez pas tout à fait tort. A vrai dire, vous seriez dans le vrai le plus total.

Oui, Zen a mauvais caractère - au moins autant qu'il est flegmatique d'ailleurs-, et ne se gêne pas pour assumer ce dernier. La disparition de sa sœur a fait que son tempérament doux est devenu aussi aigre qu’un vin de mauvaise qualité et qui aurait fermenté trop longtemps – du même genre que celui de Jojo dans Banal Fantasy lorsqu’il retrouve une bouteille de Côte du Chartreux 2345 dans les entrailles des montagnes. A vrai dire, ses motivations de vengeances y sont également pour beaucoup. Le fait est qu’il reste pour l’heure persuadé que ce sont les sbires de la Team Atomium les responsables de l'enlèvement d'une des personne les plus importantes de son existence. Depuis lors, il ne démord pas de vouloir démanteler ce réseau de, je le cite « petits gamins bouseux et sans intérêts » et de tabasser, au passage – sinon c’est pas drôle, vous en conviendrez – un maximum de ses membres, histoire de passer ses nerfs sur autre chose que son punchingball de boxe.

C’est d’ailleurs pour cette raison plus qu’une autre qu’il a rejoint les rangs des Dresseurs Pokémons. Ou plutôt, qu’il n’a pas refusé l'opportunité qui se présentait à lui d'agir ainsi. Mine de rien, bien que flemmard, il en connait un minimum sur les rivalités pour savoir que les Atomium sont une faction « ennemie » des dresseurs. Il espère ainsi pouvoir utiliser à bon escient cette pseudo appartenance à un regroupement pareil et mener à bien ses projets, si sanguins soient-ils. Chercher à avoir le maximum de cartes en mains pour réaliser ses desseins, c’est un objectif qu’il s’est fixé depuis « ce » jour. Et il ne lâcher pas l‘affaire de sitôt, n’ayant pas encore trouvé une motivation suffisante pour balayer d’un simple revers de la main cette gangrène sentimentale qui le ronge petit à petit. Sans doute la chance fera en sorte qu’il mette la main dessus un jour. Peut-être. Ou pas.

Mais passons, car mine de rien on s’éloigne facilement avec ce gars-là. Et puis si je continue dans l’obscur, il va passer pour le torturé de base des mangas et autres séries TV dont le héros est toujours au cœur de situations passionnelles – et conflictuelles, en plus- alors que ce n’est pas le cas ! Zen n’est pas si surfait que ça tout de même ! Bref ;

Outre le fait qu’il ne soit pas des plus facile à vivre, il faut rajouter que Monsieur est un flemmard doublé d’un dormeur invétéré – on applaudit le collectionneur des bulles sur le bulletin semestriel de math’, s’il vous plait ! Avec le temps, il a acquis la capacité rare mais ô combien inutile – à moins que vous ne parveniez à lui trouver un but d’existence ? – de parvenir à s’endormir absolument partout où il est susceptible de se poser ! D’une branche d’arbre a un bureau jonché de paperasse en passant par un placard ou un mur, tout y passe sans problème ! Dormir ainsi ce n’est ni une passion ni même une religion pour lui, ça va au-delà de ça ; C’est une partie intégrante de lui, à ce niveau-là !

Puisque l’on s’attarde sur ses passions, il faut souligner que le jeune homme dont nous dressons ici un portrait pour le moins peu flatteur – oui oui merci je mets beaucoup de cœur à l’ouvrage ! ♥ – est un féru de dessin ; Il envisageait même d’en faire son métier si la tragédie n’avait pas frappé son quotidien. Jamais sans son carnet à croquis a portée de main, il y fait courir son stylo dès qu’il en a l’occasion. Et attention, une fois plonger dans son centre d’intérêt principal, il est difficile de l’en sortir ; Déjà d’une parce qu’il sera très concentrée – ce qui est rare, chez lui…- et qu’en plus il aura la plupart du temps un casque de DJ sur les oreilles afin de se couper totalement du monde et pouvoir dessiner correctement. Qui a dit que l’art rendait sociable, déjà ?

Et encore, s’il n’y avait que ça pour le rendre détestable, ça pourrait passer, mais il faut ajouter autre chose en plus ! Monsieur est provisoirement monté à l’envers niveau communication. Je m’explique. Enfaite, si jamais Zen vous balance à la tronche un « Fous-moi la paix espèce d’enfoiré », ne vous offusquez surtout pas ! C’est une façon pour lui de vous signifier que vous pouvez squatter près de lui sans qu’il ne soit pris d’envie de meurtre sur votre – je suppose hein – charmante personne. En revanche, si jamais un « Ravissant Trésor » s’échappe de ses lèvres alors là je ne puis que vous conseiller de courir le plus loin possible afin de sauver votre peau aussi vite que cela vous est permit. [Note : ceci ne s'applique pas avec ses proches avec qui il communique NORMALEMENT!]Vous l’aurez compris donc – du moins j’espère parce que décrire ce type c’est déjà chiant pour moi qui ne suis même pas payé, alors si en plus je ne suis pas comprise du premier coup, ou va le monde ?! – chez le Zeneus Connardus, les insultes sont des mots doux et vice et versa. Mais peu le comprenne – encore heureux, le monde n’est pas masochiste non plus !... Enfin je ne crois pas… - donc il est souvent relativement seul.

Il n’a pas directement voulu rentrer dans le monde du dressage, mais c’était pour lui le seul moyen de mener son enquête personnelle plus loin que ne pourrait le faire les services de police, avec son expérience et sa -future- rénommée. On déterre l’or là où on le trouve après tout, isn’t it ? Tout ça, cette mascarade, ces voyages, ces rencontres, ce jeu de masques, ces péripéties, cette manie à l'isolation, il le fait pour sa sœur ; sa mémoire et tout ce qui peut s’en rapprocher. Car malgré sa disparition, Zen ne parvient pas à accepter le fait que sa cadette ne soit plus là. Il en est encore au premier stade du deuil pour dire vrai ; « le déni ». Sans doute son comportement acide découle tout de même un peu de là, quand on y regarde de plus prés.

La délicatesse ? Oh oui, bien sûr qu’il l’a connue, fut un temps. En bon jeune homme bien élevé, ce n’est d’ailleurs pas ça qui lui manquait, puisqu’il fut un bon séducteur par le passé, mais pour l’heure le tout est en berne – ou en veille, pour ceux qui préfère l’usage de mots de type geek- donc c’est à relayer aux abonnés absent pour le moment. Mais je ne désespéré pas, un jour, j’arriverais à le rendre de nouveau agréable !... Oui, je sais, j’ai du courage à revendre, parait-il. On me l’a déjà dit, oui.

Bien bien, nous pouvons dès à présent clore cette description, je vous laisse dès à présent l’opportunité de découvrir un peu plus du caractère horripilant de ce « p’tit mec » en RP, et vous souhaiter de bonnes fouilles archéologiques ! Quant à moi ? Je pars à la chasse aux T-Rex sur l’île d’Amon ! BANZAIIII !

PHYSIQUE & CARACTÈRE :
Couleur de peau :: Blanche, pâle

Couleur d'yeux :: Verts
Couleur de cheveux :: Rose viril.

Taille ::1m84
Corpulence :: Fin, voir peut-être trop. Un tout petit peu musclé. Mais bon, ça ne l'empêche pas de cogner quand même, tout ça.
Traits particuliers :: Il porte tout le temps un bonnet sur sa tête. Il est rare de le voir sans.






Le cœur sur la main Empathique Sensible Loyal Fidèle Honnête Attentif Réfléchi Tient ses promesses Stratège
Orgueilleux Fier Acide Jaloux Tendance au pessimisme Maladroit Fonceur Parfois timide Rageur Mauvais

HISTOIRE

Si je devais résumer ma vie en quelques lignes seulement, je choisirais très certainement les plus flagrantes. Oh moins comme ça, vous ne serez pas tentés de vous endormir entre deux de mes phrases. Mine de rien oui, je pense à ces pauvres âmes qui vont devoir me lire et … bref. Commençons maintenant sinon on n’y arrivera jamais. Et Dieu sait que jamais c’est dans trèèès longtemps. Je disais donc…
Je vois le jour à l’hôpital central d’Origanara. Tout se passa pour le mieux et ma mère, Catheryn Riddle, put rentrer chez elle rapidement, aux côtés de mon père qui était encore présent, à l’époque. Ah oui, vous pourrez sans doute le remarquer au cours des quelques lignes qui vont suivre mais je n’apprécie pas grandement mon père. Pour plusieurs raisons. Mais elles seront étudiées en temps et en heure, sur ce je reprends mon récit ou je l’avais laissé. Je fus baptisé Zen, car ma génitrice voyait une adoration toute particulière pour ce prénom depuis fort longtemps. A l’époque où je naquis, elle venait d’entrer dans l’Arène de la ville en tant que « sbires », vous savez, ces gens qui vous combatte avant que vous ne rencontriez le Champion, histoire de s’assurer qu’il n’ait pas à gaspiller son temps avec n’importe qui ? Eh bien voilà, la femme qui m’a mise si jeune au monde – elle avait tout juste dix-neuf ans – était employé en tant que telle dans ce bâtiment ô combien célèbre.

J’ai grandis dans une ambiance électrique mais pas désagréable pour autant. Avant que je ne puisse faire mes premiers pas en milieu scolaire, ma mère me gardait avec elle toute la journée, même lorsqu’elle allait à l’Arène pour honorer son poste. Dans un landau, en retrait, je n’étais jamais bien loin d’elle. Mon paternel ? Lui, il était depuis longtemps un Ranger Pokémon. En clair, il parcourait sans cesse le monde pour y régler les éventuels problèmes concernant les Pokémons qui auraient pu se manifester plus ou moins bizarrement. Peu souvent à la maison, moi-même je n’ai pas une image très claire de lui. Il n’y a bien que ses grandes bottes usées que je revois franchir le seuil de la maison, pour dire vrai. Il revenait de façon épistolaire, mais ma mère n’en fut que peu affectée – ou alors je n’ai rien vu ce qui est tout à fait possible également – puisqu’elle mettait la majorité de son énergie dans la pratique de son métier, sans se soucier de ce « détail conjugal ». Alors que j’entrais en première année de maternelle, elle était devenue seconde du Champion de la ville et sa renommée commença à fleurir à vitesse grand V.

La même année, son mari revint créché quelques temps sous notre toit avant de repartir, comme d’habitude. Mais ce fut suffisant pour qu’elle tombe enceinte de nouveau et donne naissance, neuf mois plus tard, à ma petite sœur. Ce fut le début d’une véritable famille. Malgré tout, il fut immédiatement plus compliquée d’organiser sa vie professionnelle avec deux enfants à charge et sans personne de confiance à qui les confier durant la journée de labeur. Alors, en tout état de cause, elle choisit de se tourner vers sa sœur ainée, qui tenait en campagne une Pension Pokémon avec son époux depuis plusieurs années maintenant. Ils étaient les seuls à qui Catheryn pouvait laisser sans craintes ses chérubins, les yeux fermés.

Adieu Grande Métropole en Ebullition et bonjour raz-campagne ! C’est dans un lieu reculé – mais pas inaccessible pour autant attention ! – que ma cadette et moi avons grandi dés lors. Nous ne manquions de rien, notre tante et par extension, notre oncle par alliance, nous donnèrent tout l’amour dont on pouvait rêver, nous élevant comme si nous étions leurs propres enfants. Dans le même temps, nous découvrions la vie paisible de cet endroit, nous accoutumant à ses délices ô combien appréciables.

Je ne saurais décrire comme il se doit les années qui s’écoulèrent ainsi, mais j’eu une enfance et une adolescence en or, entouré des personnes les plus chères à mon existence. Ma mère venait  nous rendre visite aussi souvent que son poste haut-gradé le lui permettait car entre temps, elle était devenue la Championne officielle d’Origanara. Elle était heureuse, ayant concrétisé son projet de carrière tout en sachant ses deux enfants en sécurité quelque part. Je ne revis pas mon père, en revanche. Mais je n’en fis guère un complexe, vivant au jour le jour, sans me soucier de lui. Je suis tombé amoureux, aussi. Une ravissante jeune femme avec qui je suis resté très longtemps. Je l’aimais, et c’était réciproque. Mais vous comprendrez sous peu pourquoi ce ne fut guère possible davantage entre elle et moi.

Souvent avec ma petite sœur, nous avions pour habitude d’aller nous étendre dans l’herbe de la prairie pour y somnoler un peu ensemble. C’était notre moment privilégié et rien n’aurait pu nous faire rater un seul d’entre eux. Et c’est pourtant à cause de ça que tout a changé. J’explique. Un jour que je m’étais profondément endormi, ma frangine se mit à me secouer comme un prunier, sans aucune délicatesse donc.


    « Zen ! Zen ! Zen ! Réveilles toi ! Viiiite !
    -… Gné ? Hein ? Quoi ?
    -Je viens de voir Rayquaza !
    -Hein.. ?
    -Si je te jure ! Il est passé au-dessus de nous, mais tu dormais toi !
    -Mais bien sur… Rayquaza. Pourquoi pas Lugia tant qu’on n’y est.
    -Mais je te jure que je l’ai vu !
    -Oui oui c’est ça, aller moi je me rendors tu permets ? »


Peut-être aurais-je dû accorder plus de crédit à ses paroles et nous n’en serions pas là à l’heure actuelle. Qui sait. Le fait est que je me suis surtout un peu moquer d’elle durant la courte période qui suivi. Dire que je regrette serait une euphémisme, mais n’étant pas devin, je ne pouvais pas prévoir ce qui allait arriver. Suis-je fautif ? Sans doute un peu, mais jusqu’où en revanche, je ne saurais le dire.

Elle se vanta ouvertement à toutes ses connaissances d’avoir vu le Légendaire Rayquaza, un reptile sombre aux écailles vertes ou noires, ça variait selon ses versions, ce qui me confortait dans l’idée qu’elle avait surement du rêver et rien de plus. Mais la réalité nous rattrapes toujours et ses fameux exploits parvinrent aux oreilles des pires vermines qui soient, les membres de la Team Atomium. A cette époque – enfin, je parle comme un vieillard, mais c’est en réalité très récent – ces gens-là n’avait pas vraiment de notoriété. Moi-même avant de les rencontrés, je n’aurais su les identifier comme tels, c’est dire.

J’aidais à décharger une livraison de provisions pour la pension, aider de ma sœur, à l’extérieur, lorsque plusieurs individus sont venus nous alpaguer. Au départ, ils n’ont pas cherché à attaquer immédiatement, nous demandant nos noms et si c’était bien ma cadette qui s’était vantée d’avoir vu le dragon céleste. A ce moment-là, j’ai commencé à sentir les embrouilles arrivées, alors j’ai immédiatement renvoyé ma sœur à l’intérieur de la Pension, comme si ça pouvait la protéger. J’en étais pourtant convaincu à ce moment-là. J’étais plus grand qu’eux mais ça ne semblait pas les impressionner outre mesure puisqu’ils sortirent immédiatement des Pokéballs de leur poches pour me montrer la puissance de leur petite troupe personnelle. J’ai voulu croire jusqu’au bout qu’ils n’oseraient pas s’en prendre à quelqu’un sans défense imminente, comme moi. Sauf que, si. Je leur bloquais le passage, après tout.

Croyez-moi ou non mais un coup de tête de Dracaufeu ça fait mal. Très très mal même. Surtout quand il vous envoie bouler contre le tronc d’arbre le plus proche. Je me suis retrouvé assommé en deux temps trois mouvements, pathétique. Je n’ai pas entendu les hurlements de mes proches ou la mise à sac de la Pension. Du moins, pas immédiatement. C’est lorsque je me suis réveillé, plus tard dans la soirée, que j’ai pu constater l’horreur de la situation. Des colonnes de fumées grimpaient dans le ciel, malgré le travail acharné des divisions de Tortanks et d’Alligatueurs pour étouffer l’incendie. J’ai laissé des larmes rouler le long de mes joues, m’imaginant le pire. Heureusement, tout n’était pas perdu.


    « Zen ! »

J’ai entendu la voix de ma tante à proximité de moi lorsque je suis sorti des fourrés ou l’on m’avait laissé choir. Elle se précipita sur moi et me prit dans ses bras, joignant ses larmes aux miennes.

    « Par le Ciel tu vas bien ! J’ai cru qu’ils t’avaient emmenés toi aussi…
    -Emmené ?
    -Ta sœur… Ils l’on enlevés ! Nous avons essayés de les en empêcher mais ils ont mis le feu à … à la … »


Elle ne put finir sa phrase, je resserrais mon étreinte autour d’elle tandis que mon oncle se joignait à nous. Ainsi ils avaient kidnappés ma sœur. Je n’ai pas compris pourquoi immédiatement. En revanche je me souviens avoir voulu donner un féroce coup de poing au policier en chef chargé de l’affaire. Pourquoi ? Il ne crut pas un mot de mon histoire. J’eus pourtant beau lui décrire le logo que j’avais eu le temps d’entre-apercevoir sur leurs uniformes ou leur méthodes d’approche, rien n’y fit !


    « Allons jeune homme, tu dois surement faire erreur, c’est juste l’œuvre de bandits, rien de plus ! Ce n’est pas comme si ta sœur était la fille d’un Ambassadeur ou avait un lien avec un Pokémon Légendaire enfin ! Quel intérêt aurait des gens pareils à l’enlever dis-moi ? »


Je voulu répliquer, mais ma tante m’en empêcha. C’était visiblement une cause perdue d’office. C’est là que j’ai fait le rapprochement. Un lien avec un Pokémon Légendaire ? Mais oui ! Elle avait vu Rayquaza ! C’était la seule piste dont je disposais. Pourtant ça me suffit pour démarrer mon enquête, au grand dam de ma famille qui tenta vainement de m’ne dissuader. Mais c’était peine perdue. Je n’avais plus qu’un seul objectif, retrouvé ma sœur, coute que coute. Et si pour se faire je devais partir sur les routes, et bien soit. Je rompu dès lors avec ma petite-amie, pour couper toute attache susceptible de me retenir dans la quête. Je n’ai pas aimé agir de la sorte, mais je n’ai pas eu le choix, comprenez-vous ? J’ai également changé de nom de famille, empruntant celui de mon oncle et de ma tante, à savoir « Fidgerald » plutôt que « Riddle », celui que j’avais porté jusque-là comme me géniteurs. Je ne voulais pas que l’on fasse le rapprochement entre ma mère et moi. Une victime disparue dans mon entourage me suffisait amplement, inutile d’allonger la liste.

Je du tout de même faire un court séjour à l’hôpital, pour vérifier que je ne conservais pas de séquelles de ma brèves confrontation avec un dragon de feu. Mais après une petite semaine d’observation, on me laissa sortir et je pu rassembler le peu de choses qu’il me restait pour démarrer mon aventure. Ma mère n’était pas d’accord avec mon projet mais en croisant mon regard, elle comprit vite que je n’en démordrais pas.


    « Tu ressembles tellement à ton père, ainsi… » M’avait-elle dit.


Je n’ai pas surenchéri, ne tenant pas à entrer dans une pareille discussion présentement. Enfilant mon sac sur le dos, j’étais prêt à prendre le chemin de l’aléatoire sur les routes de Noann. Mon oncle arriva juste à temps pour me croiser alors que je sortais du village proche de son ancienne pension.


    « Mon garçon ! Attends ! »


Je m’arrêtais un instant le laissant reprendre son souffle avant qu’il ne me tende une pokéball neuve. Ne comprenant pas la raison de tout ceci je le laissais poursuivre.


    « Je vois bien que tu ne retireras pas ton idée saugrenue de ta tête mais dans ce cas, nous voudrions que tu prenne ce Pokémon avec toi, pour te protéger. Nous serions tous plus rassurés de savoir que tu es ainsi accompagné plutôt que seul. »


J’hochais la tête, pour signifier un merci et reprit mon chemin, un compagnon de route nouvellement acquis. Quant à mon oncle et ma tante ? Ils partirent vivre avec ma mère à Origanara, en attendant que l’enquête n’avance. Le Pokémon que mon oncle me donna était l’un des derniers vestiges restant de la pension, je me promis donc d’en prendre le plus grand soin, même si j’étais encore novice dans le domaine. Il n’est jamais trop tard pour apprendre après tout, n’est-ce pas ?

Depuis lors, je voyage à travers Noann pour tenter de retrouver ma sœur. Je sais qu'elle aimait tout particulièrement les spectacle de pokémon, aussi suis-je devenu coordinateur et me suis lancé ans la musique pour avoir un impact dans ce monde qui pourrait la toucher.
Sais-tu quelque chose à son propos, Invité ?

STARTER








► DE QUEL TYPE DE POKEMON TE SENS-TU LE PLUS PROCHE :: Le type Feu est une déferlante de puissance, me définissant assez bien. Le type Eau calme également bien des ardeurs, ce que j'apprécie tout autant. Enfin, le type Vol permet d'incroyables libertés, hors j'ai horreur de rester sur la terre-ferme trop longtemps. ► QUELLE GÉNÉRATION PRÉFÉRES-TU :: La seule et unique à mon sens reste la première. Quoi que la seconde exalte quelques trésors de conceptions, également. ► PRÉFÉRES-TU NAGER, VOLER OU TE PROMENER :: Le vol me convient le mieux, je pense. Pouvoir tout dominer des hauteurs est bien plus pratique.Mais si je dois marcher ou Nager, je n'en ferais pas de l'urticaire. ► UN MOT POUVANT TE RÉSUMER :: Vindicatif. Lorsque j'ai une certaine dose de rancune envers quelqu'un, il est fort peu probable que je lâche rapidement l'affaire. Comment? Caractère de merde dites-vous? Oui, je sais. Et j'assume. ► SI TU GAGNES LE JACKPOT AU CASINO, QUE FAIS-TU :: Je reconstruis au mieux ce qui a été détruit par la Team Atomium ► LA TEAM ATOMIUM ATTAQUE, QUE FAIS-TU :: Je contre-attaque, bien entendu. ► PLUTÔT FILLE OU GARÇON :: Les deux me conviennent je dois dire. ► QUEL POKEMON PRÉFÉRES-TU :: Un pokémon capable de me comprendre par un simple regard. Une puissante osmose, en somme. D'un point de vue purement objectif, Salaméche, Kaiminus et Roucool se classe en tête de mon TOP. Autrement, j'apprécie également les Nidorans (mâles comme femelles), les Tauros, les Absol, les Goupix, les Ponytas, les Psychokwak les Malosses ainsi que les Stari ► A QUI VOULAIS-TU RESSEMBLER ENFANT :: Ma mère, ma tante et mon Oncle. Ils sont encore aujourd’hui des modèles, pour moi. ► ES-TU PLUTÔT BRUYANT OU TRÈS CALME :: Du moment que l'on ne me cherche pas de noises? Calme. Peut-être même trop au goût de certain.► AS-TU UN BUT :: Retrouver ma soeur, pardi. Et anéantir le plus possible cette bande de bandits de bas-étage formés par la Team Atomium





DERRIERE L'ECRAN






▶ SURNOM :: Omnos ► ÂGE :: 22 ans ► COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM :: Par Domino; j'ai filé un coup de main pour les descriptions \o/ ► QUELQUE CHOSE A AJOUTER :: Poum Poum Pidou ► CODE :: //

















Dernière édition par Zen Fidgerald le 12.06.13 11:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarPocket Monster RPG


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen 21.05.13 13:53

Ton starter

Ta fiche est excellente! (Même si tu as un peu détruit le code XD)
Alors, nous voici surement au moment que tu attends, avant de valider ta fiche, je me dois de te faire choisir ton pokémon de départ.

Ton pokémon de départ sera au niveau 11.
Voici mes trois propositions :

caninos, pour sa bravoure et sa détermination ainsi que son flair imparable! Il pourra suivre la trace de tes ennemis!
Kaiminus, pour sa témérité et sa joie de vivre (tu auras besoin d'un joyeux drille pour ton voyage ;D de quoi te rendre le sourire!)
Airmure, pour sa solidité à toute épreuve, sa vitesse et son excellente vue! Tout cela te serait utile pour retrouver ta sœur!

Si aucun d'eux ne te plait, tu peux choisir un de nos recours :


Choisis bien ton premier compagnon jeune dresseur!


Le membre 'Pocket Monster RPG' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Shiney or not shiney' :



Dernière édition par Pocket Monster RPG le 21.05.13 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://new-start.forumsactifs.com

avatarZen Fidgerald


Pokematos
Réputation:
15/100  (15/100)


MessageSujet: Re: Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen 21.05.13 14:06

Merci beaucoup pour tout ces compliments ♥

Mon choix se porte sur Kaiminus!

_________________
M.O.N.O.C.H.R.O.M.E ▬ H.E.A.R.T
♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatarPocket Monster RPG


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen 21.05.13 14:30


Te voilà partit avec un Kaïminus comme compagnon de route! Je te souhaite bien du courage pour ton aventure jeune dresseur!


~ Lvl 11 ~ Hardi ~ 0/34 xp ~ 0 ♥
Cap spé: Torrent (Si les pv sont en dessous de la moitié, les capacité eau augmente de 4)
PV : 32
Attaque : 19
Défense : 9
Att Sp : 14
Def Sp : 7
Vitesse : 14
attaques:
 

Code:
[center]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_front_m/158.png[/img][img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_back_m/158.png[/img]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen5_types/4.png[/img][/center]
[size=18][color=violet][b]♀[/b][/color][/size] ~ Lvl 11 ~ Hardi ~ 0/34 xp ~ 0 ♥
Cap spé: [b]Torrent [/b](Si les pv sont en dessous de la moitié, les capacité eau augmente de 4)
[center]PV : 32
Attaque : 19
Défense : 9
Att Sp : 14
Def Sp : 7
Vitesse : 14[/center]
[spoiler=attaques]Griffe [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img] 2 d'atk
Groz'Yeux [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img] - 1 de déf. adverse | Direct dans les stats
Frenesie [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img]  1 d'atk et 2 d'atk au lanceur | Direct dans les stats
Pistolet A O [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/4.png[/img] 2 d'atk spé.
[/spoiler]

► N'oublie pas de mettre à jour ta T-card
► Viens nous dire quel est ton avatar
► ♥ Et n'hésite pas à m'envoyer un MP si tu te sens perdu.

Inventaire::

• x1 pokédex
• x1 pokématos
• x1 votkit
• x1 chaussures de sport
• x1 carte
• x6 pokéballs
• x3 potions

• x1
Ma CARTE:
 


Code:
[size=9]• x1 pokédex [img]http://img11.hostingpics.net/pics/518332pokdex11.png[/img]
• x1 pokématos [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem296.png[/img]
• x1 votkit [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/jeuxvideo/pokemon_noir_black_blanc_white/ressources_redactor/objetsnouveaux/livecaster.png[/img]
• x1 chaussures de sport [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/jeuxvideo/platine/objets/chaussures_de_sport.png[/img]
• x1 carte [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/trucage/ressources_dp/objets/objet253.png[/img]
• x6 pokéballs [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem004.png[/img]
• x3 potions [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem013.png[/img]

• x1 [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem288.png[/img][spoiler=Ma CARTE]3000p$[/spoiler]
[/size]

Revenir en haut Aller en bas
http://new-start.forumsactifs.com

avatarZen Fidgerald


Pokematos
Réputation:
15/100  (15/100)


MessageSujet: Re: Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen 12.06.13 9:53

Vu ce que l'on avait dit sur Skype, est-ce que je peux éditer ma fiche pour arranger le changement de groupe et la petite partie d'histoire qui va avec? :3

_________________
M.O.N.O.C.H.R.O.M.E ▬ H.E.A.R.T
♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen

Revenir en haut Aller en bas

Le visage est le masque de l'âme ▬ Zen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La région de Noann :: World of pokemon :: PRESENTATION :: Validations-