Partagez|

L'ombre qui tire les ficelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarRilian Staples


Pokematos
Réputation:
20/100  (20/100)


MessageSujet: L'ombre qui tire les ficelles 19.05.13 18:35

Rilian Staples


 SURNOM :: L'ombre, Patron, '' Riri'' mais ça c'est pour les intimes
 ÂGE :: 37 ans
 RÉGION :: Permanie dans la région de Kanto
 MÉTIER :: Indécisiooon et chef de la team Atomium
 ORIENTATION :: Hétérosexuel
 SITUATION :: Fiancé
 MANIE :: Se pincer les lèvres lorsqu'il réfléchit
 PHOBIE :: Il a peur de se noyer, ainsi faut-il toujours qu'il puisse toucher le sol lorsqu'il nage.
Qualités? Posé Songé Calme Méticuleux Sens de l'humour Ambitieux. Défauts?  Froid Sombre Secret Calculateur Cruel Hypocrite.  Fumeur? Non. Buveur? Oui . Manie? Comme mentionné plus haut, se pincer les lèvres lorsqu'il réfléchit. Sport pratiqué? La course à pied et la musculation. Musique pratiquée/instrument? Il a déjà apprit à jouer du piano mais maintenant, il joue régulièrement du banjo. Bosseur ou glandeur dans l'âme? Cela dépend de la discipline. Il peut être très travaillant pour une chose et glander avec son banjo pour une autre. Saveur favorite? Il aime les plats épicés.  Pêché mignon?   Mignon ? Peut-être pas. Mais il boit beaucoup sans être alcoolique. Passionné?   Oui, pour être passionné, il est passionné. Porte-bonheur?   Non. Si ce n'est son alliance.  Fétichiste?   Il n'aimerait pas qu'on en parle. Mais entre nous, ce type a sûrement des fantasmes BDSM que ça ne me surprendrait pas. Un secret?   Oui, et beaucoup. Mais un secret reste un secret.


PHYSIQUE :  Hei de Darker Than Black

►Sa couleur de peau :: Beige
► Sa couleur d'yeux :: Noirs
► Couleur de cheveux :: Noirs aussi
► Sa taille :: Un mètre quatre-vingt
► Sa corpulence :: Il est plutôt mince mais musclé des bras et des cuisses
► Son odeur :: Intéressante comme question. Je répondrai qu'on ne peut pas la qualifier puisqu'elle est propre à lui et qu'il ne porte aucuns parfum. Si elle est bonne ou mauvaise, c'est une perception de chaque individu. Personnellement, je trouve qu'il sent bon mais sans plus.
► Des traits particuliers :: Il porte toujours son alliance.

CARACTERE :

▶ Rilian est un homme qui peut paraître sympathique aux premiers abords. Il est calme, dit des choses réfléchies et pertinentes. Et pourtant, se cache sous un masque de paisible homme marié un personnage beaucoup plus sombre. Loin d'être un fou dangereux, il est beaucoup plus dangereux dans son hypocrisie. Il vise la domination du monde et de la galaxie entière. Mais ses raisons doivent rester flous même ici car il ne partage rien de personnel avec autrui. Même avec sa femme. Une chose qui est sûre, c'est que Rilian est une personne assez mystérieuse et difficile à cerner. Si on a mentionné le fait qu'il était hypocrite aussi hâtivement, ce n'est pas pour rien. Il ment comme il respire, un véritable mythomane. C'est pour cela qu'on ne peut jamais être vraiment sûr de ce qu'il raconte. Mais il ne le fait pas de manière pathologique, il sait qu'il ment et il sait pourquoi il le fait. Sans être un comédien exceptionnel, il sait se composer un visage impassible qui appuie ses mensonges et peut en faire tomber plus d'un dans le panneau. Parmi ses chimères favorites, il y a le classique : '' Mais moi, je suis gentil '' ou le plus cruel : '' Tu es très important pour moi ''. Eh oui, c'est triste mais il n'aime personne d'autre que lui-même et sa famille. Quoique son amour pour Myriam, sa fiancée, est assez singulier.

Rilian n'a pas vraiment de scrupules, il ne pense qu'à faire du profit et à atteindre ses objectifs. S'il faut sacrifier des vies, c'est dommage mais il n'y verra aucuns inconvénients. Oh mais il ne salit pas les mains, il préfère demander à d'autres de le faire à sa place. Vous l'aurez devinez, c'est un homme de poigne et il ne se laisse pas diriger. Loin d'être impulsif, il prend toute fois beaucoup moins de temps de réflexion que le citoyen moyen pour décider d'une peine de mort. En résumé, il ne s'emmerde pas longtemps avant de se débarrasser de ce qui le gêne. Même s'il est froid, il reste charismatique et beau parleur. Il a beaucoup de talent pour convaincre et se faire écouter. Il peut se montre stratégique et est très lucide de ce qu'il se passe autour de lui. Perspicace, il a développé un don pour prévoir les catastrophes avec l'expérience. Oh mais ne croyez pas qu'il n'a pas le sens de l'humour. Rilian rit. Peut-être de manière sarcastique parfois mais il sait prendre le coté drôle des choses. Bon, il y a une limite à tout. Il n'est pas du genre '' je-m'en-foutisme ''. Il est même plutôt méticuleux et aime que tout soit comme il le souhaite. Un peu perfectionniste sur les bords même. Un autre trait plutôt important de sa personnalité puisqu'il est à l'origine de la formation de la Team Atomium c'est qu'il est fasciné par tout ce qui a trait aux étoiles. À l'espace en fait. Il peut passer des heures au bout de son télescope à ne rien faire d'autre que d'observer le ciel. Il est curieux de tout mais surtout ce qui a trait à la nature, aux pokemons.

Et finalement, s'il tire les ficelles derrière un masque. Un vrai masque, pas seulement ses mensonges. C'est parce qu'il veut garder profil bas pour le moment. Il est prudent et patient. Et surtout, il veut garder son identité secrète que ce soit devant ses sbires que devant les médias. C'est paradoxale mais Rilian n'aime pas les ennuis. Par exemple, lorsque Myriam pète un câble, il fuit. Ce n'est pas tant qu'il soit lâche qu'il ne sait simplement pas comment gérer les drames. Il sait qu'un jour il devra lever le voile sur ses véritables intentions. Mais ce jour n'est pas aujourd'hui.  

HISTOIRE  :

▶  Il n'y a rien de plus aliénant que la banalité. Rien. Que vous ayez été violé, battu, vendu, trompé... Ce n'est absolument rien comparé à répéter des années les mêmes actions aux mêmes heures, aux mêmes endroits, et ce, avec les mêmes personnes. Trois-cent-soixante-cinq jours par année rythmés par les horaires du boulot et de la télévision. Multipliez ce nombre de jours par trente-deux années. Ça donne onze mille six cent quatre-vingts jours à savoir ce dont fera fait le lendemain. On dit que pour garder un esprit sain, il faut faire quelque chose de nouveau chaque jour. Pour Rilian qui n'a jamais rien connu de nouveau durant la presque totalité de sa vie, cette phrase a toujours été une promesse d'un monde meilleur. Un monde éloigné de sa petite ville tranquille, de son emploi de comptable au magasin général et des reprises de vieux feuilletons qui passent en boucle. Un monde où on peut vivre et pas seulement survivre. Un monde où il n'y a pas une cravate différente pour chaque jour de la semaine. Une cravate jaune pour le lundi, une verte rayée pour le mardi et toujours le même veston brun. Et ce monde de nouveautés, d'imprévus et de surprises était représenté par la route qui partait de Permanie pour s'enfoncer dans les hautes herbes. Et pourtant, il attendit ces fameux onze mille six cent quatre-vingts jours pour l'atteindre. Et c'est ce jour bénit dont nous allons discuter en premier lieu. Car, vous l'aurez deviné, tous les autres jours précédents celui-là n'ont aucuns, mais alors, aucuns, intérêt.


C'était un jour ordinaire. Couvert. Comme il y en a tant. Il n'y avait pas de vent, pas de pluie et le soleil était voilé derrière quelques nuages ternes. C'était en automne. Une saison morte. Un peu comme l'ambiance qui régnait dans l'appartement de Rilian. Il nouait sa cravate du mercredi, devant la glace, mais sans se regarder. Il avait perdu tout intérêt pour son reflet depuis la fin de sa croissance. À quoi bon fixer une image qui ne change pas. Il aurait peut-être un peu plus de motivation à son enveloppe charnelle lorsque celle-ci aurait commencé à gagner quelques cheveux gris. Ça au moins, ce serait excitant. Essayer de déterminer à quelle date il n'y aurait plus une mèche épargnée par la vieillesse. Il pourrait même faire un calendrier, histoire d'ouvrir les paris.  Oh oui, les distractions manquaient dans son entourage. En parlant de calendrier, il jeta un œil à celui-ci. C'était son anniversaire. Aucune réaction. Il avait oublié. À quoi bon fêter lorsqu'on n’a personne avec qui partager son... enthousiasme ? Bof. Après dix-huit ans, il n'y a rien de bien excitant à prendre un an de plus. C'est simplement un nouveau pas vers le cimetière. Pour l'occasion, il osa s'offrir une petite frivolité. Il échangea sa cravate du mercredi pour celle du vendredi. C'était journée de fête après tout. Il descendit l'escalier de la tour d'habitations et y croisa une fille. Il ne l'avait jamais vu, il savait bien qu'elle n'habitait pas ici. Ça lui fit un choc. L'endroit n'était habité que par des vieillards depuis les sept dernières années où il y avait logé. C'était trop de nouveautés en même temps. Il retourna dans son appartement et reprit sa cravate du mercredi. Il se sentait un peu mieux.

Il faut souligner ici avant que vous vous fassiez une fausse idée du personnage que Rilian ne voulait pas faire ça. Il ne voulait pas retourner dans sa chambre et remettre la même cravate qu'il met à chaque mercredi. Il voulait s'émanciper de son quotidien mais la nouveauté lui faisait peur. Il était trop... programmé à son quotidien pour réagir en conséquence d'imprévus. Mais rassurez-vous, l'histoire serait bien courte s'il n'aurait pas rectifié le tir. Fin de la parenthèse.

Rilian contempla sa cravate quotidienne avec un sourire rassuré. Il la retourna, histoire de préparer le nœud. Il y avait une petite tâche. De la confiture. Il mouilla son pouce et tenta de nettoyer le tissu. Malheureusement, loin de la faire partir, la tache devint plus étendue. La cravate était visiblement inacceptable dans le contexte de son emploi. Il jeta un coup d’œil à l'horloge accrochée au-dessus de son lit. Il était en retard. Jamais il ne l'avait été en toutes ses années de service. Il s'assit, déboussolé. Que faire ? Le téléphone sonna. Il laissa le répondeur embarquer. Il ne connaissait pas la voix. C'était une voix de femme. Il se mit tout de suite à penser à cette inconnue qu'il avait croisé quelques minutes seulement plus tôt. Elle l'invita à venir le rejoindre devant l'immeuble d'habitations. Elle souligna qu'elle savait qu'il était là. Puisqu'il avait regretté de ne pas saisir l'opportunité de connaître un peu de nouveau, il se força à se lever et à descendre les escaliers. Il attendit là où elle lui avait demandée. Au bout de trente minutes, il commença à se questionner. Au bout d'une heure, il retourna chez lui. Il était déçu mais ne voyait pas ce qu'une femme pouvait bien lui vouloir de toute manière. En arrivant à son étage, force lui fut de constater qu'il s'était fait rouler. La porte de son appartement avait été forcée. Sa carte de crédit avait disparue ainsi que tout son argent liquide. La première réaction de Rilian ne fut pas la colère. Il sourit. Il n'avait pas trouvé quelque chose de drôle depuis des années. Il éclata de rire. On avait même laissé un note sur son congélateur. Il y était noté, d'une écriture très propre '' Désolé beau gosse mais t'es pas mon genre ''. Il n'avait plus rien. Plus d'argent et plus de travail. Oui car, son employeur ne supportait aucuns retard et encore moins lorsqu'ils sont justifiés par des taches de confiture sur une cravate. Ça y est, il n'avait d'autre choix que de réaliser son ambition de toujours : foutre le camp.  

Une personne normale aurait fait comme cela: prendre un sac avec des vêtements et effets personnels, dire au-revoir au proprio, prendre une carte de la région, aller se chercher un pokemon chez le professeur. Mais Rilian n'était pas une personne ordinaire et si les pokemons étaient bons à quelque chose pour lui c'était au même titre qu'un tableau est bon à décorer le salon. Alors notre homme, que la vie avait rendu amère, descendit les escaliers. Emprunta un galon d’essence au garage et mit tout bonnement le feu à son appartement. Il ne garda absolument rien avec lui. C'était irréfléchi, ça ne lui ressemblait pas, mais ça lui fit un bien fou. Il était enfin prêt à vivre sa vie. Sauf que, minute papillon. Il avait peut-être beaucoup de bonne volonté sauf qu'un feu, ça ne fait pas que brûler un endroit défini avant de s'éteindre. Un feu, ça s'étend, on ne peut pas le contrôler. Les pompiers, munis de pokemons aquatiques divers purent sauver quelques étages. Heureusement, il n'y avait pas de blessés graves. On eu quelques craintes pour une grand-mère au cœur faible mais elle s'en remit. Assez vite pour pointer du doigt Rilian qui s'en allait gaiement vers l'aventure. En une heure, il était accusé d'incendie criminelle causant la perte de biens d'autrui. Sa caution était fixée dans les dix mille pokédollars. Personne ne la lui paya. Il passa la nuit en prison. Retour à la case zéro: enfermer entre quatre murs.


Étonnamment, alors qu'on serait porté à le plaindre pour une si formidable journée, Rilian était heureux de la tournure des événements. Il se sentait vivant. Il riait de bon cœur. Son enthousiasme lui attira les foudres de ses partenaires de cellule. Tous des pyromanes avertis. À l'heure du souper, ils le plaquèrent au sol et le violèrent sauvagem.... Bon, il n'y a pas de viol dans cette histoire, je déconne un peu. Ils le plaquèrent donc au sol et craquèrent une allumette tout près de son visage. L'un des gaillards, celui qui avait l'haleine la plus malodorante, entreprit d'intimider un peu Rilian. Notre homme quant à lui, continuait de trouver que cette journée était beaucoup plus excitante que toutes les onze mille six cent quatre-vingts précédentes. Le puant lui murmura ( pour ne pas alerter les caninos qui surveillaient les cellules ): '' Mon gars, il paraît que t'aime jouer avec le feu. Par chez nous, quand on aime un truc au point d'en sourire même enfermé ici, il mérite de se le faire tatouer ''. Par tatouer, il sous-entendait de lui calciner la peau du visage. Encore une surprise de la part de notre trentenaire, il éclata de rire. Il se sentait tellement vivant, tellement en forme. Comment aurait-il pu avoir peur de ce sale type ? Ridicule. Il hurla entre ses étouffements de rire. On le frappa mais l'alarme était donné. Il fut installé dans une autre cellule mais ce n'était pas très important, la soirée même on l'embarquait dans une camionnette pour aller travailler dans les champs. Il était installé près d'un vieux type du genre connaisseur. Il était là pour quelques années. Rilian le trouvait un peu exaspérant. Après une soirée à se côtoyer, ils ne pouvaient plus se voir en peinture.

On envoie depuis la nuit des temps des prisonniers condamnés aux travaux communautaires sur le bord des routes. On leur donne des faucilles et ils frappent dans les hautes herbes jaunes qui dépassent de l'enceinte des champs qui longent le chemin bétonné. Ne vous étiez-vous jamais demandé pourquoi c'était toujours propre à ces endroits-là ? Et bien maintenant vous le savez. Mais dit comme cela, on ne se rend pas compte de la pesanteur de la tâche. Pourtant Rilian s'en tira pas mal du tout. Il y voyait un moyen de se tailler un peu les muscles. Il était d'un optimisme fou qui contrastait de manière presque frappante avec son véritable caractère. Oui car, ce n'était que temporaire. Sa bonne humeur se transforma rapidement en arrogance, en défi. Il lui plaisait de narguer les officiers chargés de les surveiller en leur souriant malgré sa peau écarlate et complètement trempée de sueur. Son changement de comportement lui attira la sympathie de ses codétenus. Ils le voyaient presque comme un héros puisque personne parmi eux n'avait autant de cran que lui. Oh mais il ne fit pas que de se montrer arrogant. Il tenta de fuir une fois. On lui mit des chaînes aux pieds. Il tenta de fuir une deuxième fois, réussi mais fut repris par la peau du cou par un Arcanin averti. Il devint vite si populaire auprès des autres que tous étaient prêts à l'écouter et à l'appuyer dans ses décisions. Même ce vieux type avec qui il ne s'était pas entendu. Et puis, l'hiver frappa aux portes. Les effectifs diminuèrent et il ne resta bientôt que très peu de gardiens. Les pokemons feu ne pouvant supporter très bien de rester assis dehors en plein décembre à ne rien faire d'autre que de regarder des criminels entretenir la chaussée. Rilian profita de la situation éphémère pour élaborer son plan d'action. Il allait s'évader.  

Si en une journée il avait réussi à foutre sa vie d'avant en l'air, il lui prit un peu plus de temps pour mettre en œuvre son billet pour sa nouvelle existence. Pour lui, la prison n'était qu'une pause. Un entre-deux. Il faut dire qu'il n'aurait jamais imaginé se lancer dans une carrière criminelle avant son arrestation. Il se disait simplement que puisqu'il avait déjà commencé le boulot, autant le finir. Il prit en confidence ses plus proches compères. Étonnamment, il intégra ce vieux type à son groupe. Puisqu'il deviendra important pour la suite du récit, appelons ce type Johnny. Bref, Johnny avait de l'expérience. Il avait aussi beaucoup de copains qui pourraient les aider de l'extérieur. D'anciens membres de la team Rocket, entre autres. Rilian était content et ils se mirent d'accord pour une date. Le jour J, il ne resta plus aucuns ranger debout. Je vous épargne les détails. Notre sombre trentenaire se fit couper les chaînes avec une hache et il parti en homme libre. Il n'oublia pas d'échanger son numéro avec Johnny. Et ce fut un choix judicieux.

À défaut d'avoir autre objectif en tête, Rilian se mit en quête de cette voleuse qui lui avait permit de s'émanciper à sa morne existence. Pas pour se venger mais plutôt pour la remercier. Aussi étrange que cela puisse paraître. Sauf que le problème c'est que cette fille pouvait être n'importe où. C'est grand Kanto. Et puis, où était la preuve qu'elle n'avait pas quitté la région pour une autre ? Bref, son entreprise était ardue. Mais comme dans toutes les bonnes fictions de cet univers...

Il la retrouva ! Eh oui. Surprenant, n'est-ce pas (sarcasme) ?  Bref, il voyagea jusqu'à Safrania. Il rencontra en route quelques autres voyageurs à l'allure aussi inquiétante que lui. Naturellement, il était recherché alors il portait un masque. Un masque lugubre avec un sourire mauve. Pas aussi recherché que Johnny et ceux qui avaient usé de violence. En fait, les autorités n'avaient aucune idée que c'était lui qui avait tout planifié. Il n'était considéré que comme un criminel en cavale. Mais comme Rilian était et est toujours un homme prudent, il prenait ses précautions. C'est juste avant de pénétrer dans la ville de Safrania qu'il retrouva cette cambrioleuse qui avait tout déclenché le jour de son anniversaire. Elle était aux prises avec deux rangers qui tentaient de lui passer les menottes malgré ses protestations. Rilian fit signe à ses nouveaux amis voyageurs. Ils avaient des pokemons contrairement à lui et neutralisèrent les agents de la paix. Bien entendu, notre homme n'avait pas reconnu la dame dès le premier coup d’œil. Pourtant, lorsque celle-ci le fouetta de sa chevelure de feu et lui offrit un clin d’œil tout aussi incendiaire, tous ses doutes s'envolèrent en fumée. Il était satisfait. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il n'empêche qu'il aurait bien aimé suivre une épopée un peu plus difficile et longue pour la retrouver. Il n'avait rien d'autre à faire de toute manière. La fille leur offrit de les payer en nature pour leur intervention mais Rilian préféra lui demander s'il y avait un endroit où ils pourraient êtres tranquilles. La fugueuse inconnue conduit son ancienne victime dans une chambre d'un motel particulièrement morne. Il retira son masque et ils se reconnurent. Ils se disputèrent avec beaucoup d'humour jusqu'à ce qu'une nouvelle fois, la providence frappe à la porte. Et cette fois, elle cogna trois coups avant d'ouvrir la porte à la volée. C'était une deuxième femme, de l'âge de Rilian à peu près et qui se plaqua contre la porte en annonçant gravement que l'endroit était encerclé de rangers. Cette demoiselle porteuse de mauvaises nouvelles n'était autre que Myriam : la future conjointe de Rilian. Assez mouvementée comme première rencontre, ne trouvez-vous pas ?

Rilian trouva le moment plutôt propice pour contacter Johnny. Il ne voulait pas retourner en prison. Mais il était beaucoup trop loin. Il logeait maintenant à Johto, la région voisine. Il donna tout de même à Rilian rendez-vous tout près de Carmin-sur-mer chez un ami. Il lui souligna qu'il ne pourrait les rejoindre mais qu'il lui réservait un petite surprise. Intrigué, notre homme raccrocha mais devait maintenant trouver un moyen de se sortir de la hasardeuse situation dans laquelle il se trouvait en compagnie de ces deux inconnues. Heureusement, il y avait matière à distraction. En effet, les bandits qui s'étaient prit d'amitié pour Staples avaient entreprit d'attaquer les agents qui encerclaient l'endroit. De telle sorte que dans le cœur des trois fugitifs, il y avait de l'espoir. L'idée passa vaguement en tête de l'homme de demander la raison de cette fougue policière contre ces filles. Mais il se dit que ce n'était ni de ses affaires, ni le temps idéal pour leur demander quelques explications que ce soit. Il fallait plutôt prendre connaissance de la situation extérieure. Puisque Rilian avait vu quelques films d'action, il prit sur lui de pousser un ou deux meubles devant la porte de la chambre. Les filles préparèrent leurs affaires. Il y avait beaucoup d'argent dans chacune des valises. L'homme s'assura de la sécurité de son acte en s'entourant le bras avec un drap puis il fit éclater la fenêtre. Histoire de sortir. Sauf que bien sûr, il en reçu un éclat dans le poing que sa protection n'eut pas beaucoup d'effet pour atténuer la douleur. Le trio s'échappa par l'escalier de secours, ils coursèrent autant que le pouvait leur santé. La voleuse tomba, le talon de sa chaussure s'était cassée. On l'attrapa. Les deux autres continuèrent de courir. Le contraire aurait été... insensé. On ne se sacrifie pas pour un étranger.


Rilian et Myriam ne se parlèrent pas beaucoup. Sauf peut-être au moment où l'homme réalisa qu'elle se dirigeait avec lui vers Carmin-sur-mer pour s'entendre sur la chose. Ce qui fut bien fait. Elle lui donnerait une part d'argent à destination. Durant ce voyage, l'homme se rapprocha beaucoup de la nature. Du ciel entre autre. Il passait ses soirées le nez levé à contempler les étoiles. Mais dans ce voyage, l'événement le plus formidable fut lors d'une froide soirée où nos voyageurs se réfugièrent dans une grotte. Il faut dire que leur voyage se déroulait en plein mois de février. Ils avaient alors acheté quelques effets à des fermes croisée en route. Dont des manteaux et une couverture. Mais surtout, des provisions. Pourtant, ils ne pouvaient se permettre de rester en ville plus longtemps que ce qu'il prend pour acheter quelques légumes. C'est cela, être en cavale. Bref, revenons à cette fameuse soirée. Tandis que Rilian essayait d'allumer un feu, sa compagne s'aventura dans la caverne pour vaincre le gel de ses jambes. L'homme l'entendit hurler et décida d'aller voir de quoi il en retournait sans trop se presser. Mais son pas devint beaucoup plus leste lorsqu'il vit à un détour que la caverne était illuminée de rayons verdâtres. Partout sur la paroi rocheuse on pouvait percevoir des inscriptions dans une langue étrangère. Curieux, Rilian atteignit la hauteur de Myriam qui ne semblait pas effrayée outre mesure malgré son cri. Devant eux, à même des blocs de pierres, étaient incrustés des fossiles de pokemon mystérieux. Si l'homme ne s'était jamais intéressé à posséder l'une de ces créatures, il avait tout de même été à l'école. Il reconnu au moins deux des squelettes comme appartenant à des Kabuto. À l'aide d'un long couteau de boucher ( servant originellement à couper leur subsistance ), ils tentèrent de découper la pierre et de recueillir les ossements. Ils y passèrent toute la nuit. Le lendemain, ils n'avaient ni fossiles, ni dîné. Et ils avaient la fièvre. Ce qu'il y avait de formidable dans cette soirée c'est que les deux adultes collaborèrent pour la première fois ensemble, partageant même une ambition commune. Ils voulaient de l'argent. Et ils avaient maints points communs. Ainsi donc, malgré le froid et la maladie, le voyage s'enchaîna de manière beaucoup plus agréable pour chacun d'eux. Le plus gros point commun qu'il trouva entre lui et elle, ce fut cet espèce d'abîme de désespoir. Chacun d'eux était prêt à faire n'importe quoi pour seulement... avoir le sentiment d'exister. Voilà. Ils se foutaient bien de la moral ou de ce qui était bien ou mal. Rilian en particulier. Pour vous donner une exemple concise du personnage et épargnez les détails(puisque cette histoire tente désespérément de se terminer ), imaginez la scène : un homme se fait demander de la monnaie par un itinérant. Normalement, on refuse poliment et on s'en va. Rilian quant à lui donne de l'argent puis de nouveau fouille dans sa poche. L'itinérant tend l'autre main, avide. Mais au lieu de recevoir quelques pièces, il se fait planter un couteau de bord en bord de la mitaine. Il voudrait bien hurler mais la surprise l'étouffe. Avant de pouvoir seulement pousser un gémissement, le couteau est retiré et enfoncé dans son gosier. Voilà. Et je vous jure que Rilian n'est pas psychopathe. Il le fit une fois pour essayer. Ça vous montre un peu l'idée du personnage, à savoir se désennuyer à tout prix.

Ce fut donc une route marquée par des crimes de toutes sortes. Mais surtout par cet idylle fleurissant entre les deux adultes. Arrivés à destination, ils reçurent des mains de l'ami de Johnny des billets pour voyager en bateau privé jusqu'à Johto. Ils seraient accompagnés de cinq hommes de mains qui agiraient jusqu'à nouvel ordre sous celui de Rilian. Nous parlons ici au pluriel car bien sûr, Myriam décida de suivre son nouvel ami. Elle n'avait nulle part autre où aller mais ça, c'est son histoire à elle et non sujet de celle-ci. Ils arrivèrent à bon port et furent accueillie par ce bon vieux Johnny. Il confia alors quelque chose de vraiment important à Staples. Il disait se faire trop vieux pour baigner dans le ''business'' et il annonça se chercher un successeur. Ce qu'il n'a jamais été dit au-paravent c'est que notre cher vieillard était le chef d'un gang gagnant en importance. Il souhaitait bien sûr que Rilian prenne sa place puisque d'après lui, il avait les épaules qu'il fallait. Comme à son habitude, notre homme accepta ce que lui présentait la vie comme opportunité. Quoiqu'il ne sache absolument pas comment faire. L'expérience vint avec le temps. Ils durent déménager de Johto à Hoenn puis retourner au Kanto. La nouvelle idée de Rilian était d'agrandir la bande. Ce qui fut un franc succès. En deux ans, il devint le parrain de la plus secrète mais aussi de la plus immense bande de criminels de toutes les régions. Et ce, en faisant maints essaies et encore plus d'erreurs. Au cours de ces deux années, Staples apprit à aimer les pokémons. Bien entendu, c'était son idée de vouloir explorer l'univers. Car après tout, s'il y avait des créatures telles que Deoxys, c'est qu'il y avait d'autres races extra-terrestres. Il devint obsédé par l'espace alors que ses sbires exigeaient une préoccupation plus régionale.

À la veille de son trente-sixième anniversaire, Rilian décida de migrer vers cette région tranquille de Noann. Il laissa au Kanto et à Hoenn des gens de confiance pour veiller à ses affaires durant son séjour. Il en avait un peu marre de racler les restes de ses prédécesseurs. Avide d'étendre son pouvoir et ce, de manière beaucoup plus concrète, il fit venir à lui tous ces sbires ayant l'ambition de le suivre dans sa quête de l'univers et laissa les autres se chamailler pour des terres sans intérêt. Mais était-ce vraiment son idée en s'installant avec sa fiancée en tant qu'aubergiste dans cette région ? Rien n'est moins sûre. Comme cette histoire d'ailleurs. Rilian étant un être secret, nul ne peut savoir si ce qu'il raconte tire de souche. D'après moi, la moitié de cette histoire est fausse et l'autre un semblant de vérité. Après tout, si tout ses secrets seraient étalés au grand jour gratuitement... quel serait l'intérêt de porter cet énigmatique masque ? Si vous voulez vraiment savoir de quoi retourne le personnage, il faudra faire un détour à son auberge et prendre un verre avec lui. Qui sait, vous en sortirez peut-être pour raconter sa confession mieux que moi.  

POKEMON
► DE QUEL TYPE DE POKEMON TE SENS-TU LE PLUS PROCHE :: Sol, acier ou ténèbres
► QUELLE GÉNÉRATION PRÉFÈRES-TU :: Peu importe. Mais surtout les trois premières que je connais mieux.
► PRÉFÈRES-TU NAGER, VOLER OU TE PROMENER :: Être sur la terre ferme.
► UN MOT POUVANT TE RÉSUMER :: Ténébreux
► SI TU GAGNES LE JACKPOT AU CASINO, QUE FAIS-TU :: Je l'investie pour un projet secret.
► LA TEAM ATOMIUM ATTAQUE, QUE FAIS-TU :: Je la dirige.
► PLUTÔT FILLE OU GARÇON :: Je me sens plus à l'aise avec le sexe opposé.
► QUEL POKEMON PRÉFÈRES-TU :: J'ai une fascination pour Deoxys.
► A QUI VOULAIS-TU RESSEMBLER ENFANT :: À mon père.
► ES-TU PLUTÔT BRUYANT OU TRÈS CALME :: Calme.


DERRIERE L'ECRAN

▶ SURNOM :: Cocasse
► ÂGE ::  18 ans
► COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM :: J'aide à sa construction.
► QUELQUE CHOSE A AJOUTER :: Bon, je suis le premier à vouloir un métier autre que ceux proposés 8) J'aimerais que Rilian soit aubergiste, quelle sera la marche à suivre ?
► CODE :: Nop.



Dernière édition par Rilian Staples le 07.11.13 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarPocket Monster RPG


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: L'ombre qui tire les ficelles 24.05.13 21:01

Ton starter

J'adoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore, et j'aime bien ce méchant! Il est Badass mais il est pas trop non plus. Il est humain quoi! Ce qui en fait un bon méchant bien gaulé!

Ta réputation sera de 20 points .

Ton pokémon de départ sera au niveau 24 et ton deuxième pokémon sera au niveau 13 .

Après avoir débattu longuement, voici notre liste de six pokémon, tu peux donc en choisir deux dans la liste!

Carapuce parce qu'il faut faire attention à l'eau qui dort...
Tarinor, pour tes recherches sur les pokémon pouvant avoir un lien avec la galaxie...
Embrilex, pour ta part obscur, car tout comme ce pokémon, tu ne veux pas qu'on te connaisse.
Galékid,our son côté dur que rien ne peut atteindre, et son côté badass en évoluant
Pokémon calme et parfois très violent, Insécateur peut devenir un parfait allié!
Medhyena est un pokémon qui sait reconnaître son chef de meute, fidèle et loyal, il pourra t'accompagner n'importe où!

Si aucun d'eux ne te plait, tu peux choisir un de nos recours (pour 1000 p$) :


Choisis bien tes compagnons jeune dresseur!


PS : bous te laissons choisir lequel des deux tu choisis est le plus puissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://new-start.forumsactifs.com

avatarPocket Monster RPG


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: L'ombre qui tire les ficelles 24.05.13 21:07

Le membre 'Pocket Monster RPG' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Shiney or not shiney' :


--------------------------------

#2 'Sexe du pokemon' :


--------------------------------

#3 'Shiney or not shiney' :


--------------------------------

#4 'Sexe du pokemon' :
Revenir en haut Aller en bas
http://new-start.forumsactifs.com

avatarRilian Staples


Pokematos
Réputation:
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: L'ombre qui tire les ficelles 24.05.13 21:17

Je prends Embrylex niveau 24 et Carapuce niveau 14 13, bref, le moins fort.

Parce que... Maybe it's Maybeline
Revenir en haut Aller en bas

avatarRilian Staples


Pokematos
Réputation:
20/100  (20/100)


MessageSujet: Re: L'ombre qui tire les ficelles 25.05.13 23:58


Je m'auto-valide par un étrange procédé. Mes starters sont Embrylex et Carapuce.



femelle~ Lvl 24~ Bizarre ~ 0/86 xp ~ 0 ♥
Cap spé: Cran (Multiplie par 1.5 l'attaque de votre Pokémon lorsque qu'il souffre d'une altération de statut.)
PV : 116
Attaque : 35
Défense : 15
Att Sp : 26
Def Sp : 15
Vitesse : 24
attaques:
 

Code:
[center]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_front_f/246.png[/img][img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_back_f/246.png[/img]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen5_types/13.png[/img]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen5_types/14.png[/img][/center]
femelle~ Lvl 24~ Bizarre ~ 0/86 xp ~ 0 ♥
Cap spé: [b]Cran[/b] (Multiplie par 1.5 l'attaque de votre Pokémon lorsque qu'il souffre d'une altération de statut.)
[center]PV : 116
Attaque : 35
Défense : 15
Att Sp : 26
Def Sp : 15
Vitesse : 24[/center]
[spoiler=attaques]Tempetesable[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/13.png[/img]  5 tours. Inflige 1/4 Pv de dommage.
Éboulement [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/13.png[/img] ? dégâts
Attrition[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img]  ? dégâts sans tenir compte des modifs de stats.
Grincement [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img]  - ? dans la défense de l'ennemi
Morsure [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/16.png[/img]  ? dommages
Groz'yeux [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img] Baisse d'un niveau la défense de l'adversaire
[/spoiler]




femelle~ Lvl 13 ~ Calme ~ 0/42 xp ~ 0 ♥
Cap spé: Torrent (Si les pv sont en dessous de la moitié, les capacité eau augmente de 4)
PV : 68
Attaque : 15
Défense : 11
Att Sp : 18
Def Sp : 12
Vitesse : 16
attaques:
 

Code:
[center]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_front_f/7.png[/img][img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/bw_back_m/7.png[/img]
[img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen5_types/4.png[/img]
[/center]
femelle~ Lvl 13 ~ Calme ~ 0/42 xp ~ 0 ♥
Cap spé: [b]Torrent[/b] (Si les pv sont en dessous de la moitié, les capacité eau augmente de 4)
[center]PV : 68
Attaque : 15
Défense : 11
Att Sp : 18
Def Sp : 12
Vitesse : 16[/center]
[spoiler=attaques]Charge [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/13.png[/img] 5 d'Atq.
Mimi-Queue [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/13.png[/img] -2 en défense ennemie | Direct dans les stats
Ecume [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img] 2 d'Atq Spé. | Peut baisser la vitesse
Repli [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/9.png[/img] 2 dans la défense | Direct dans les stats
Pistolet à O [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/images/gen4_types/16.png[/img]  4 d'Atq Spé.[/spoiler]

► N'oublie pas de mettre à jour ta T-card
► Viens nous dire quel est ton avatar
► ♥ Et n'hésite pas à m'envoyer un MP si tu te sens perdu.

Inventaire::

• x1 pokédex
• x1 pokématos
• x1 votkit
• x1 chaussures de sport
• x1 carte
• x6 pokéballs
• x3 potions

• x1
Ma CARTE:
 


Code:
[size=9]• x1 pokédex [img]http://img11.hostingpics.net/pics/518332pokdex11.png[/img]
• x1 pokématos [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem296.png[/img]
• x1 votkit [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/jeuxvideo/pokemon_noir_black_blanc_white/ressources_redactor/objetsnouveaux/livecaster.png[/img]
• x1 chaussures de sport [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/jeuxvideo/platine/objets/chaussures_de_sport.png[/img]
• x1 carte [img]http://www.pokebip.com/pokemon/pages/trucage/ressources_dp/objets/objet253.png[/img]
• x6 pokéballs [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem004.png[/img]
• x3 potions [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem013.png[/img]

• x1 [img]http://www.pokemonelite2000.com/rsitem288.png[/img][spoiler=Ma CARTE]3000p$[/spoiler]
[/size]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'ombre qui tire les ficelles

Revenir en haut Aller en bas

L'ombre qui tire les ficelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La région de Noann :: World of pokemon :: PRESENTATION :: Validations-