Partagez|

Une question de vie ou de colis ( Lowan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarIke Doolin



MessageSujet: Une question de vie ou de colis ( Lowan ) 21.09.13 19:16

Je déteste les Nidoran. Vraiment. Beaucoup. Je vais vous raconter l'origine de cette haine dès le début. Pas au point de reculer jusqu'à ma petite enfance mais disons qu'il faudra remonter le temps d'une heure. Je m'occupais de mes petites choses. Plus précisément, j'étais en quête d'un client. C'est dur de livrer des lettres à des dresseurs parce qu'ils peuvent être n'importe où ! Ce que j'ai hâte que Goélise apprenne Vol et puisse me transporter plus rapidement d'un coté et de l'autre de Noann ! Aaaah ! Ce serait merveilleux ! Bref, je marchais donc innocemment sur la route, sifflotant une chanson tout aussi innocente, les mains dans mes poches innocentes. Quand tout à coup, je ne pouvais plus avancer. Je me suis dit que mes articulations devaient êtres devenus de la pierre. Un truc bien normal, quoi. Mais non ! J'ai réussi à tourner la tête, vu que en fait ce n'était que ma jambe droite qui était coincée, et un pokémon me mordait. Heureusement, ça ne me faisait pas mal. Ha Ha Ha. Je rigole. J'ai hurlé de douleur et j'ai secoué ma jambe dans tous les sens. J'ai fini par triompher de moi-même et j'ai tombé face la première dans une flaque de boue. Je croyais que mon heure allait venir. Manger par des Nidorans. Quelle fin atroce. Surtout que je n'avais pas réussi à livrer mon colis ! Je me suis mis à ramper à toute vitesse pour tenter de m'enfuir. Misérablement, j'y suis parvenu. Je m'attendais à ce que ces Nidoran me poursuivent alors j'ai couru un peu. J'ai sauté dans un buisson et j'ai attendu. Lorsque j'ai levé la tête, je les ai vu.

Et voilà ou j'en suis. Je les regarde. Et je sens la rage monter en moi. Sales bêtes. Je me relève et je piétine sur place. Je vais bien devoir intervenir. Mais j'ai peur tout d'un coup. Euh j'ai dit peur ? PFFT. MOI AVOIR PEUR ? PFFTT. Ridicule. Sauf que ils sont deux. Et je suis tout seul. Goelise ? Jamais entendu parler. Ha ha....ha. Ok, je dois faire quelque chose sinon ils vont vraiment finir par détruire tout mon sac à lettres. Déjà qu'ils... c'est si dur de le dire, ont déchiqueté le paquet pour ce dresseur. Il était pleins de cookies. C'est un classique. Je suis certain qu'il y en a pleins d'autres du même genre, des paquets, dans mon sac. Ça va vraiment finir mal. Ouf. Première chose: je sors du buisson. Je m'approche des Nidoran et commence à rugir comme un monstre. C'est ce que j'essaie de faire. Est-ce que ça fonctionne ? L'un des Nidoran se tourne vers moi et grogne. J'arrête mon cirque et recule. Plan B maintenant. Ah oui, ce fameux plan B inexistant.

« À l'aaaaiiide ! QUELQU'UN À L'AIDE AU FEU POLICE !  »

Le Nidoran se retourne encore vers moi. On se fixe. Je suis le premier à cligner des yeux. Je lui fais un petit sourire. Genre '' Salut, ne me tue pas, s'il-te-plait ''. Il fini de mâchouiller un biscuit. Je me fâche. Je ne devrais pas avoir peur de petites créatures si inoffensives. Je suis certain que leurs cornes ne servent à rien d'autre qu'à faire leur toilette. Ce ne sont que des bébés. Je gonfle donc le torse et m'approche à nouveau. Cette fois, je sens que je vais réussir à faire quelque chose de bien.

« Maintenant, ça suffit. Ce sac m'appartient et j'exi...HOAAAAAAAAAAAAH !!  »

La créature pique un sprint et fonce droit sur moi ! Je m'enfuis à toute jambe. Je vais mourir, maman. Ma pokéball tombe par terre, Goelise en sort.

« REVIENS GOELIIIISSEEEEUHAAA  ! »

Mon pokemon est déjà rendu plus loin devant moi, aussi paniqué que je le suis. Saleté de piaf inutile ! Je fonce dans quelque chose de mou. Je tombe au sol. Ça me fait un effet incroyable. Je me retourne dans tous les sens pour voir où est le Nidoran. Il n'y aucune trace de lui. J'ai couru plus vite ! Ah ! Je suis un champion. Je me tourne vers l'autre. Parce que ouais, j'ai foncé dans quelqu'un. C'est un gars d'à peu près le même âge que moi. À l’œil en tout cas. J'essuie mon visage plein de boue et de larme. Vu que mes bras ne sont pas plus propres, ça ne fait qu'étendre la chose et la rendre un mini peu moins gluante.

« Aide-moi ! Pitié ! Je te donne tout ce que tu veux en échange. Mais vu que j'ai rien d'autre que des lettres euh... T'auras mon amitié *rire nerveux*... À l'aide.  »

Je me retrouve par-dessus lui, le regard planté dans le sien.

« C'est une question de vie ou de colis.  »
Revenir en haut Aller en bas

Une question de vie ou de colis ( Lowan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La région de Noann :: MONDE :: NOANN :: Cobaltville :: Route 52-