Partagez|

Everybody wants a thrill } PV Zephyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarAnnabelle Berry


Pokematos
Réputation:
0/100  (0/100)


MessageSujet: Everybody wants a thrill } PV Zephyr 08.09.13 21:22




Je marche sur une étendue d’eau. J’entends un bruit de goutte qui tombe, et la tension monte graduellement. J’ai peur, je me mets à courir en provocant des éclaboussures à chacun de mes pas, mais j’ai l’impression que quelque chose me retient. Comme des chaînes à mes chevilles, et un poids qui pèse sur mon estomac. C’est la peur, la peur qui m’empêche d’avancer. Le poids sur mon ventre se fait plus lourd, il m’empêche de respirer, j’ai l’impression de me noyer, je…

« … POT, DESCEND DE LAAAAAAAAAA !! »

Je balance le pokémon glouton en dehors de mon lit, où il m’écrasait de tout son poids. Je sais bien qu’il ne m’entend pas de toute manière, mais crier me défoule. Bon sang, on peut pas faire pire comme réveil ! Pile le jour de mon départ en plus, je vais avoir des cernes sous les yeux. Je suis un spinda, bonjour. En plus, au moment où mes pieds touchent le sol, j’entends ma mère qui aboie :

« MAIS C’EST PAS BIENTÔT FINI CE RAFFUT ?!! »

Oui, ma mère a un sens de la logique très particulier. Quoi qu’il en soit, je ferme ma bouche et j’avance en faisant le moins de bruit possible. Ma mère, c’est pire qu’un dracaufeu quand elle s’y met… J’enfile mon T-shirt vert et ma salopette que j’avais préparés la veille, je vérifie une fois de plus que j’ai bien toutes mes affaires dans mon sac, mes chaussettes mes chaussures et c’est parti ! Direction la gare !

« Tu n’oublies pas quelque chose ? »

Je sursaute, ma mère apparaissant dans l’encadrement de la porte. Elle est en chemise de nuit et a les poings sur les hanches. Et ma petite sœur, toujours aussi jolie même au réveil (c’est pas juste…) me regarde avec ses grands yeux. Je soupire, retournant sur mes pas pour les embrasser une dernière fois.

« Au revoir maman… Au revoir Viviane… »

Je jette un regard au goinfrex avec son air ahuri, puis je finis par lui tapoter la tête, même si je ne suis pas sûre qu’il comprenne que je pars.

« Fais pas de bêtises toi. »

« Appelle-nous quand tu arrives à Bourg-Eboise. »

« Ouiiii maman… »

Je soupire. Elle me prend vraiment pour un bébé hein… Enfin, c’est vrai que je n’aurais pas pensé à appeler à la maison. Mais c’est pas un trajet en train qui va me tuer ! J’ai déjà pris le train ! Bon, pas toute seule, mais ce n’est pas bien différent. J’arrive à la gare, je poinçonne mon billet, je vérifie une bonne centaine de fois que je suis montée dans le bon train (je demanderais bien au contrôleur mais j’ai peur d’avoir l’air stupide). Et, lorsque le train démarre… Je me sens un peu seule.

Je sors ma pokéball, ma première pokéball. Ça fait bizarre quand même. Je la fais tourner entre mes doigts, toute lisse et colorée, et elle s’échappe de mes mains.

« Hein ? »

Elle se met rouler rouler rouler, dans le train, alors je me lève précipitamment et me met à courir après. Les gens me regardent bizarrement mais je fais comme si je ne les voyais pas, alors que je suis rouge comme une tomate. Je finis par la rattraper (m’écrouler dessus serait plus juste) et je retourne à ma place, penaude. J’attends que les regards se détournent de moi, j’ai l’impression que ça dure une éternité, et puis je décide que c’est l’heure de manger. En fait c’est mon ventre qui l’a décidé, mais bref.

Je fais sortir Ceriz de sa pokéball, qui se jette sur moi aussitôt, me donnant un coup dans le nez au passage. Je lui grogne vaguement dessus avant de lui donner un bout du sandwich préparé par maman. Beurre de cacahuète et confiture ! Vraiment, la nourriture de ma maman est l’une des rares choses qui vont me manquer.

La dernière bouchée passe mal. J’ai comme la gorge nouée. Je suis malade ? Bah, si je dors ça passera sûrement. Ceriz s’approche et se pose sur mes genoux en baillant, petite boule jaune crépitant contre moi.  Le paysage défile dehors, et je comprends alors pour la première fois de ma vie le sens de « départ ».

Je suis tirée de mon sommeil par un léger tiraillement dans ma main. J’ouvre péniblement les yeux, et retire vivement ma main, parfaitement réveillée. Pas question de me faire électrocuter dès le début de mon aventure ! Mais Ceriz semble vouloir me dire quelque chose…

« AAAAAAAAAARGH !! »

J’attrape mon sac d’une main, Ceriz de l’autre, et me rue hors du train. Un peu plus et je m’envolais vers des contrées inconnues… Je tente de reprendre mon souffle et de calmer les battements de mon cœur, pliée en deux sur le quai.

« Piiiii… Pichuuu ! »

« Oui je sais, merci… »

Je finis par me redresser et… Je peux alors admirer le paysage qui s’offre à moi. Bourg-Eboise. C’est un petit village, qui ressemble un peu au mien, mais il y a quelque chose dans l’air qui le rend totalement unique. J’ai tellement envie de mémoriser le moindre brin d’herbe ! Mais d’abord, un passage au labo du professeur Jacquemard s’impose (non mais sérieusement, c’est quoi ce nom à coucher dehors ?). J’enfile correctement mon sac à dos qui, jusqu’à lors, pendait mollement contre mon flanc, et marche d’un pas décidé vers… vers mon futur !

« Allez Ceriz, on y va ! Après on pourra commencer à expl- AÏE !! »

Comme je m’étais retournée pour parler à mon Pichu, je n’avais pas vu qu’il y avait quelqu’un devant moi. Et forcément… Je passe mes mains contre mon nez douloureux en grimaçant, avant de relever les yeux vers la personne que j’ai bousculé en vue de m’excuser. Mais les mots restent coincés dans ma gorge. C’est… c’est un… un garçon. Il est plus âgé que moi en plus. Oh mon dieu. Mes sourcils se froncent automatiquement et je sens mon visage chauffer de plus en plus.

« Je… Grmbl… Pardon… »

Je veux partir d’ici, pitié, permettez-moi de bouger les jambes, s’il vous plaît. Mais je n’y arrive pas. J’ai l’impression d’être pétrifiée sur place. Comme si un dardargnan tournait autour de moi. Peut-être qu’il va s’en aller, tout simplement. Non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatarZephyr Cael


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: Everybody wants a thrill } PV Zephyr 22.09.13 11:48

Je soupirai d'agacement tandis que, d'un pas rapide, je me dirigeais vers Bourg-Eboise.  A peine avais-je quitté le village que, déjà, j'étais contraint de revenir sur mes pas.  Pourquoi ?  Pour la raison la plus stupide qui soit.  Juste avant de m'élancer sur la route 51, je m'étais assis sur un banc pour boire un peu d'eau et, bien sûr, j'avais trouvé malin d'y oublier ma bouteille alors que la journée était si chaude.  Je détestais me sentir stupide et ma seule consolation était de me dire que, au moins, je m'en étais rendu compte avant d'avoir marché trois kilomètres...

Ainsi, j'étais énervé, ce qui semblait grandement amuser le Polichombr qui me suivait joyeusement.  Marmonnant entre mes dents, frappant de mes pieds le sol à chaque pas, j'atteins finalement ma destination et récupérai ma précieuse eau que je glissai dans mon sac.  Poussant un long soupir, je me laissai tomber assis sur le banc appuyai mon front contre ma main.  Se mettre dans un tel état pour ça... c'était vraiment idiot.  Je n'étais pas le genre de personne qui se laissait emporter pour une chose aussi futile.  Même lorsque j'étais énervé, j'avais tendance à ne pas trop le montrer, gardant simplement une expression tendue.

Peut-être était-ce le stress du départ qui m'avais mit sur le nerfs.  Peut-être que j'avais le sentiment que, alors que j'espérais que tout se passerait bien, j'avais déjà réussi à passer pour un imbécile.

Je me relevai promptement, prêt à repartir affronter une route inconnue et ses pokémons sauvages.  Cependant, je restai immobile pendant quelques secondes, le regard perdu dans le vide, plongé dans mes pensées.

Le combat commença brusquement.  Contrairement à Lixy lorsque nous l'avions combattu, ces Ratentifs savaient ce qu'ils faisaient.  L'un deux, d'un coup de pattes, fit s'élever du sol un nuage de poussière qui les masqua et, une seconde plus tard, l'autre bondit sur Lixy et le mordit.

« Allez Ceriz, on y va ! Après on pourra commencer à expl- AÏE !! »

Une voix me tira de mes songes.  Une voix aigüe qui semblait déjà agaçante.  Et, comme si cela ne suffisait pas, je pus sentir, une demi-seconde plus tard, quelqu'un marcher sur mon pied et s'écraser contre moi.

Je baissai les yeux en grognant de mécontentement.  C'était une gamine rousse.  En tous cas, ça ressemblait à une gamine.  Non mais elle avait quoi... ?  Treize ans ?  Douze ?  Ses parents la laissaient se promener toute seule mais n'avaient même pas pris la peine de lui apprendre à regarder devant elle ?

J'étais sans doute injuste.  La maladresse ou la distraction arrivait à tout le monde.  Moi y compris.  Il suffisait de se rappeler la raison pour laquelle je me trouvais encore à Bourg-Eboise, après tout.  Mais j'avais toujours tendance à être plus indulgent envers moi-même qu'envers les autres et, parce que j'étais déjà agacé avant de me faire foncer dessus, cette situation n'avait fait que m'énerver encore plus.

La fille, elle, me regardait intensément, le visage écarlate et les sourcils froncés.  C'était quoi cette réaction ?  C'était gênant...  Ne pouvait-elle pas ne pas me fixer ainsi.  A mon tour, je fronçai légèrement les sourcils, un air inquisiteur sur le visage.

« Je… Grmbl… Pardon… marmonna-t-elle d'un air incertain.

▬ ...Ce n'est rien, répondis-je les lèvres pincées comme si j'avais préféré répondre autre chose mais m'étais au dernier moment décidé pour une réaction plus aimable. »

C'est seulement à ce moment que je remarquai le Pichu qui la suivait.  Ainsi, elle avait un pokémon.  A moins que ce ne soit celui d'un membre de sa famille.  Quoi qu'il en soit, elle semblait être seule avec lui, ce qui, à première vue, me sembla imprudent.

« Tu es toute seule ? demandais-je sans vraiment réfléchir. »

La question était stupide.  Elle habitait probablement dans ce village et, malgré le nombre de touristes qui arrivaient par ici, c'était probablement un endroit assez sûr pour une enfant.  Je n'avais pas besoin de m'inquiéter pour elle.  Il valait simplement mieux continuer ma route.
Revenir en haut Aller en bas

avatarAnnabelle Berry


Pokematos
Réputation:
0/100  (0/100)


MessageSujet: Re: Everybody wants a thrill } PV Zephyr 01.11.13 17:02



Ben non, il ne s’en va pas. Il me regarde, et je sens qu’il est énervé. Malgré moi, je me mets à trembler. Je me sens toute petite à cet instant. Je ne sais pas pourquoi j’ai peur, je ne sais pas de quoi j’ai peur. Je n’ai pas peur de LUI, j’ai peur de ce qu’il représente. L’inconnu.

« ...Ce n'est rien. »

Tu parles que c’est rien, je suis sûre qu’il dit ça pour ne pas me blesser. Au fond il doit soupirer d’agacement, se dire que les gamins d’aujourd’hui ne sont plus ce qu’ils étaient. Qu’il aimerait être débarrassé de moi le plus vite possible. Il cherche juste le moyen le plus rapide de me mettre dans les pattes de quelqu’un d’autre, pas trop méchamment si possible.

« Tu es toute seule ? »

Il est aveugle ou quoi ? La petite boule jaune à côté de moi, c’est pas rien ! D’ailleurs, Ceriz se met à sautiller partout, comme s’il était sur ressort. Il se prend pour un Spoink ou quoi ? Summum de la honte. Du coup je ne sais pas trop quoi lui répondre, et je bafouille :

« Ah euh oui, euh non ! »

Ridicule. Je peste intérieurement, devenant encore plus rouge sur le coup. Je fais mine de chercher quelque chose dans mon sac pour me donner une contenance, puis je respire un bon coup. Ce n’est qu’une première rencontre, il va bien falloir que je me fasse à l’idée qu’un voyage à travers la région ne se fera pas en restant dans son coin ! Mon côté ermite va en prendre un coup. Allez, à trois je me lance. Un… Deux… Trois.

« Jem’appelleAnnajesuisobservatriceetluic’estCerizmonpichuenfinçasevoitmaisvoilàet... »

S’il a compris quelque chose à ce charabia, je lui dis bravo. Je me donne une claque sur le front en gémissant, désespérée. C’est toujours comme ça quand je suis stressée, une bouillie de mots s’échappe de mes lèvres et personne ne comprend rien à ce que je raconte. Le pire, c’était le jour où j’avais un exposé à faire en classe. Le tableau, c’est quand même vachement effrayant. Je me suis retrouvée perchée sur l’estrade, avec le prof qui me demandait de répéter à chaque phrase. A la fin, ma voix ne sortait même plus, j’avais juste mes lèvres qui remuaient. On m’a appelée Mr. Mime pendant une période à cause de ça.

« P-pardon… »

Je me sens tellement nulle, c’est horrible. Si seulement mes amies étaient là, elles n’auraient qu’à parler à ma place et tout serait terminé… Je m’en fiche d’être au second plan, je ne veux pas être sous le feu des projecteurs. De toute façon, je suis bien trop laide pour ça. Annalaide un jour, Annalaide toujours.

« Est-ce que vous sauriez où se trouve le labo du professeur Jacquemard ? »

Miracle, j’arrive à poser une question ! Mais j’ai l’air tellement dépité que ça ne m’avance pas à grand-chose. Je n’ai qu’une hâte, c’est de partir d’ici. En fait, j’ai même plutôt envie de rentrer chez moi. Ce n’est pas comme ça que j’imaginais le début de mon aventure… Je ne suis peut-être pas prête finalement ?
Revenir en haut Aller en bas

avatarZephyr Cael


Pokematos
Réputation:
100/100  (100/100)


MessageSujet: Re: Everybody wants a thrill } PV Zephyr 07.11.13 21:16

Suite à ma question, le Pichu de la fillette se mit à sautiller comme pour attirer mon attention sur le fait qu'il est là.  Cependant, ce n'était pas vraiment ce que j'entendais par « seule ».  La fille n'avait pas l'air ne mieux comprendre la situation.

« Ah euh oui, euh non ! répondit-elle d'un air confus. »

Elle plongea alors dans son sac, remuant son contenu comme si elle cherchait quelque chose de très important.  Cependant, elle abandonna rapidement, prenant une grande inspiration.

« Jem’appelleAnnajesuisobservatriceetluic’estCerizmonpichuenfinçasevoit
maisvoilàet...
déblatéra la gamine avant de s'arrêter brusquement et de se frapper le front. »

Je n'avais absolument rien compris.  Non pas que ça ait de l'importance, mais il était assez gênant de se tenir devant cette fille qui parlait toute seule sans que l'on puisse comprendre quoi que ce soit et qui, pire encore, se frappait.  Peut-être serait-il intéressant de chercher un moment adéquat pour partir, après tout...  Tant pis si elle était seule !  Ce n'était aucunement à moi de m'occuper des enfants perdus.  Elle n'avait qu'à pas se promener sans adulte.  Cela lui éviterait bien des ennuis.

« P-pardon…marmonne-t-elle, interrompant le flot de mes pensées et me faisant réaliser que je ne savais en réalité toujours pas si elle était perdue.  Est-ce que vous sauriez où se trouve le labo du professeur Jacquemard ? »

Le laboratoire ?  Elle n'habitait donc pas à Bourg-Eboise après tout ?  Aaah...  Elle avait certainement des problèmes.  Je pouvais l'accompagner là-bas, oui.  J'aurais certainement mauvaise conscience si je laissais une pauvre petite – aussi anormale soit-elle – dans un village inconnu.  Restait à comprendre comment elle s'était retrouvée là.  Mais bon...

« Oui, je sais où il est, répondis-je dans un soupir.  Je vais t'y conduire. »

D'un geste de la tête, j'indiquai la direction du labo.  Je n'avais nullement envie de perdre mon temps ici, mais ne pouvais me résoudre à laisser la fille toute seule.  Le laboratoire n'était pas loin.  Il me suffirait de la déposer là-bas et de reprendre tranquillement ma route.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Everybody wants a thrill } PV Zephyr

Revenir en haut Aller en bas

Everybody wants a thrill } PV Zephyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La région de Noann :: MONDE :: NOANN :: Bourg-Eboise-